Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique


  Lieu : Péniche Le Marcounet, le 8 avril 2017. Plus d'infos

Marie-France Pisier

Nationalitéfrançaise
Date de naissance10/05/1944 (décès le 24/04/2011)
Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
Dans les programmes spéciaux Vignette de Marie-France Pisier - Just a woman 1985 Just a woman
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Marie-France Pisier

3 commentaires
StéphaneLyon Le 09/09/2005 à 09:47
Le titre Just a woman est la bande original d'un film, "Les nanas" et personnellement je suis déçu que Marie-France n'ait pas réitéré l'expérience. C'était plutôt pas mal…
croquevacances Le 25/04/2011 à 11:11
Il suffit que je coupe internet et que je me coupe pendant une semaine de la civilisation pour apprendre cette énième triste disparition du cinéma Français . que dire de plus?
virgulio Le 28/04/2011 à 14:14
Je vais sans doute faire hurler les cinéphiles, mais les 2 films dans lesquels elle a joué qui m'ont le plus marqué, c'est "Pourquoi pas moi?" (une comédie pas si anecdotique avec de bons acteurs tels que PUTZULU et GAYET) et précisément "Les Nanas", sans doute parce qu'il a été souvent rediffusé à la TV. Dans ce film, elle avait un côté garçonne qui accentuait une ressemblance, plus dans l'allure que dans les traits, avec Bernard GIRAUDEAU. Ironie du sort, ils sont tous deux partis trop tôt, avec en commun le talent et l'intelligence. J'aimais beaucoup son air détaché lorsu'elle était interviewée, c'était, selon moi, sa principale arme de séduction. A l'heure ou j'écris ces lignes, les circonstances de sa mort sont aussi troubles que celle de Natalie WOOD 30 ans plus tôt. Qu'importe, adieu, Madame, vous nous manquerez…

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !