Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Dalida - Parce que je ne t'aime plus

Voir du même artiste


Titre : Parce que je ne t'aime plus


Année : 1986


Auteurs compositeurs : D. Barbelivien / D. Farino / S. Longo


Durée : 4 m 14 s


Label : Carrere


Référence : 14.057


Plus d'infos

Partager ce morceau

3 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Parce que tu es faux comme un tableau que l'on maquille
Parce que rire avec toi m'est vraiment impossible
Et parce qu'au jour le jour tes sentiments vacillent
C'est vrai, je ne t'aime plus
Et quand je vis avec toi dans notre maison
J'ai l'impression d'être avec un homme de carton
Même si au lit, tu m'aimes encore avec passion
C'est moi qui ne t'aime plus

Parce que tu es toujours d'une humeur en colère
Parce que tu dis que je ne sais jamais rien faire
Parce qu'aujourd'hui est un jour perdu sur la terre
C'est vrai, je ne t'aime plus

Parce qu'avec moi tu es capable de bataille
Et qu'avec d'autre tu n'es rien qu'un jouet de paille
Parce que tu aimes les faux-semblants et les médailles
C'est moi qui ne t'aime plus

Deux chemins perdus, toi et moi
Deux êtres inconnus, toi et moi
Une histoire vécue, toi et moi
Notre vie, c'est ça

Parce que notre amour s'est abîmé en voyage
Parce que tes gestes ont le naturel des images
Parce que tu n'as plus de tendresse sur le visage
C'est vrai, je ne t'aime plus

Parce que tu es beau et puis trop laid en un instant
Parce que je ne voudrais même pas de toi pour amant
Parce que tes mensonges ont le regard des innocents
C'est vrai, je ne t'aime plus

Parce qu'en amour comme en affaire tu joues, tu joues
Parce que ma vie à moi, je sais que tu t'en fous
Parce que nous deux, ça ne veut plus rien dire du tout
C'est vrai, je ne t'aime plus

Deux chemins perdus, toi et moi
Deux êtres inconnus, toi et moi
Une histoire vécue, toi et moi
Notre vie, c'est ça.

Une histoire vécue, toi et moi
Notre vie, c'est ça…)
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires
Hilaneste Lefurion Le 18/04/2021 à 20:30
Première contribution de Saumon (ex-Hasni) visant à enrichir notre catalogue. Merci à lui !

Avis personnel : c'est loooooooonnnnnggg !!! ^^
Hasni le Saumon Le 18/04/2021 à 21:10
Mais de rien!

Allez, je vous apporte quelques précisions et anecdotes sur le disque (vous me dites si ça fait tâche) : "Parce que je ne t'aime plus" est la dernière chanson de Dalida issue d'un album original (par là, j'exclus toutes les compilations sorties à ce moment-là) et sorti de son vivant à sortir en 45 tours.


La chanson est tirée de l'album "Le visage de l'amour", qui sera le dernier album de Dalida de son vivant (et dont il y a déjà, à ce jour, "Mama Caraïbo", qui est un des 3 titres que Dalida a dit regretté d'avoir enregistré avec "Toutes ces heures loin de toi" et "Naké di, Naké Dou" (qui sont désormais toutes 3 dans la base), que l'on ne retrouve que sur l'intégrale de Dalida de 2012, "Les diamants sont éternels").


La chanson est écrite par le fameux Didier Barbelivien, probablement en hommage à Richard Chanfray, un des derniers amours de Dalida mort en 1983 dans un accident de voiture (ou mort en se suicidant dans une voiture, on ne sait pas exactement).


Le disque comporte en face B une autre chanson également écrite par Barbelivien, "Salut salaud". Dalida chantera "Parce que je ne t'aime plus" 5 fois à la télévision. Quant aux ventes du 45 tours, elles se chiffrent à 10 000, continuant par la même occasion une série de 45 tours vendus à moins de 30 000 exemplaires commencée en 1982!


(paroles sans les fautes : Merci ! Mais de rien!
Dam-Dam Le 18/04/2021 à 21:58
285e chanson de Didier Barbelivien dans la base de B&M.

Prestations télévisuelles :





fan80 Le 20/04/2021 à 16:12
Je me suis toujours demandé pourquoi Orlando avait choisi cette photo pour ce 45Trs. les deux chansons sont loin d'être joyeuses ! Alors pourquoi présenter une Dalida « Tout sourire » ? D'autant que sur la pochette de l'album «  Le visage de l'amour », elle ne sourit pas vraiment !
Une inversion des deux photos aurait été mieux.
(A noter que ces photos ont été prises durant le tournage de la publicité pour le déodorant d'intérieur Wizard)
Hasni le Saumon Le 20/04/2021 à 16:19
Dans laquelle elle reprenait son standard "Gigi L'Amoroso".





Pour les photos, c'est vrai qu'une inversion aurait peut-être été mieux, ou alors deux pochettes où elle ne sourit pas (sur l'album aussi donc, car les titres (en tout cas sur la version 33 tours) ne prêtent pas vraiment à la joie non plus (sauf "Mama Caraïbo" peut-être…))
hug Le 22/04/2021 à 04:08
Euh pour les pochettes d'albums ou de 45 tours sur lesquelles les artistes sourient alors que les chansons qui se trouvent sur le disque sont loin d'être gaies, Dalida ne doit à mon avis pas être la seule, loin s'en faut.


Me concernant, en tant que fan d'une artiste dont j'aurais aimé qu'elles fassent un duo ensemble : Véronique Sanson (Car Sanson et Dalida en duo, cela aurait pu donner quelque chose d'intéressant) , je me suis toujours demandé pourquoi Véronique Sanson souriait autant sur la pochette de son album studio "7ème" sorti en 1979 http://discogs.com/Veronique-Sanson-7eme/master/24…



autant sur la pochette recto que sur la photo d'intérieur de l'album où on la voit construire une tente en tissu avec son fils Christopher alors âgé de 5 ans. Car des 10 titres présents sur l'album, il y en a deux qui sont relativement joyeux "Si je danse pour toi" (Et encore s'agit-il d'une histoire où Véronique Sanson donne un rendez-vous à un homme qui ne vient pas) et "Celui qui n'essaie pas (Ne se trompe qu'une seule fois)" (Pas la meilleure chanson de l'album d'ailleurs). Véronique tentant, une fois de plus, comme sur quelques titres de l'album précédent "Hollywood", de s'adapter au rythme disco à la mode du moment qui ne lui va pas.

Sur le même album "Lerida (Dans la ville de)" est un instrumental mi électronique mi symphonique qui sortira d'ailleurs en face A de 45 tours, mais parce qu'en fait, Véronique avait trouvé le titre du morceau qui est le nom d'une ville d'Espagne où elle se trouvait en vacances adolescente avec sa famille quand, un jour, son père lui a donné des coups, et cela est resté un instrumental car elle n'arrivait pas à mettre un texte au sujet de cette ville qui lui laissait un souvenir très amer.

Et sinon, donc, sur cet album, les autres titres parlent d'eux-mêmes : "Toute une vie sans te voir", "Je suis la seule", le tube "Ma révérence", "Mi maître mi esclave", "Maso", et même les plus anodins "Salsa" et "Pour celle que j'aime" (Précisé "Maman", car il s'agit d'une chanson pour sa mère et avec un tel titre, on aurait pu la croire homosexuelle) et dont le texte est un message à sa mère dans lequel elle s'imagine, à l'époque, comment elle vivra lorsque sa mère l'aura quittée (Mme Colette Sanson nous a, me semble-t'il, quittés en 2003. Sur l'album "Dignes, dingues, donc", sorti en 2016, le titre "Et je l'appelle encore" peut être considéré comme une suite à "Pour celle que j'aime").

Donc sur cet album de Véronique Sanson, comme pour ce 45 tours de Dalida, on ne nage pas dans la joie et la bonne humeur. D'autant plus qu'à l'époque de ce disque, en 1979, les relations entre Véronique Sanson et son mari d'alors Stephen Stills se dégradaient vraiment de plus en plus. Alors, comme pour ce 45 tours de Dalida, pourquoi cette pochette souriante ?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !