Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Pierre Louki - Allô, viens, je m'emmerde

Voir du même artiste


Titre : Allô, viens, je m'emmerde


Année : 1991


Auteurs compositeurs : Pierre Louki


Pochette : Laurent Gloaguen


Durée : 3 m 39 s


Label : La Guimbarde


Référence : JBCD 250


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

C'était au temps où Georges m'appelait pour me dire :

« Allô, viens je m'emmerde,
Si t'as du temps à perdre
Viens donc t'emmerder avec moi ! »
Cet appel laconique
Qui peut sembler comique
M'a souvent mis le cœur en joie.
J'arrivais dare-dare
(Les occasions sont rares
En ces temps de se dérider)
Et sans gestes futiles,
Sans phrases inutiles,
On s'installait pour s'emmerder.

Assis - grand bien nous fasse -
Tous les deux face à face,
L'emmerdement ne tardait pas.
Pour s'emmerder de cette
Façon, pas de recette,
Faut savoir faire le premier pas.
Emmerdés volontaires,
On décollait de terre
A peine le temps de s'associer
Aux détresses amères de
Celles et ceux qui s'emmerdent
Et ne savent pas l'apprécier.

L'emmerdement d'élite
Provoque d'insolites,
D'inclassables comportements.
Moi je restais de marbre
Mais lui c'était un arbre,
Ses branches remuaient en dormant.
Soudain sans crier gare,
Saisissant sa guitare,
Il arrachait quelques accords
Qui restent en moi et grondent
Cicatrices profondes
Et gronderont longtemps encore.

Il disait : « Je défriche. »
Je répondais : « Tu triches.
Moi quand je m'emmerde c'est sans,
C'est sans échappatoire,
Sans rien, sans accessoires,
Moi je m'emmerde à cent pour cent. »
Alors dans un sourire,
Il m'assénait le pire
Et le plus beau des compliments.
« D'accord tu es le maître,
Il faut le reconnaître,
Pour ce qui est d'l'emmerdement »

« Allô, viens je m'emmerde,
Si t'as du temps à perdre. »
Non, je n'ai pas perdu mon temps.
Ces soirées casanières
Sont mes années lumières
Et seront mes neiges d'antan.
La nuit dans le silence,
Le cafard me relance,
Mais rien ne peut me décider.
Sans toi c'est pas la fête.
Tout juste si je m'embête.
J'n'ai plus le cœur à m'emmerder.
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Claude Bukowski Le 31/01/2021 à 20:30
Le disque "Retrouvailles" est grandement hanté par le fantôme de Brassens. En plus de cette chanson hommage, Pierre Louki (qui a eu l'honneur de faire partie des rares amis de Georges) y interprète "Saturne", ainsi que la chanson "Qui viendra me dire bonsoir ?" chantée dans les années 60 par René-Louis Lafforgue, autre pilier de la "bande à Georges". On trouve au long de l'album d'autres clins d'œil à Brassens et ses amis, à déchiffrer.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !