Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Mano Solo & Cabu - La java du diable

Voir du même artiste


Titre : La java du diable


Année : 2008


Auteurs compositeurs : Hervé Coury


Pochette : Luz


Durée : 2 m 25 s


Label : Charlie Hebdo


Référence : CH001



Présentation : Jean Cabut, dit Cabu, caricaturiste, dessinateur de presse et auteur de bande dessinée, né le 13 janvier 1938 à Châlons-sur-Marne est mort assassiné le 7 janvier 2015 à Paris
Emmanuel Cabut, dit Mano Solo, fils de Jean Cabut, né le 24 avril 1963 à Châlons-sur-Marne et mort le 10 janvier 2010 à Paris, est un chanteur, guitariste, dessinateur

Plus d'infos

Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Cabu, t'avais déjà chanté du Trénet, tu te souviens ?, dans une émission au théâtre du Rond-Point.

[Mano Solo] Arrête de me pousser, Papa, j'te jure

Un jour le Diable fit une java
Qu'avait tout l'air d'une mazurka
Valse à trois temps, il n'savait pas
Ce qu'il venait d'composer là
Aussitôt la terre entière
Par cet air fut enchantée
Des dancings aux cimetières
Tout l'monde la chantait
On la dansait à petit pas
Et bien souvent aux heures des repas
Le Diable venait sur sa java
Frapper du pied dans les estomacs.

Des p'tits malheurs vite commencèrent
Car ce refrain de Lucifer
Planait partout, tout d'suite appris
Circonvenant bien des esprits
Vers la fin du mois de décembre
Un député pris de court
À la tribune de la Chambre
Dit dans son discours :
« Un, deux, trois, quatre,
Un, deux trois, quatre,
C'est mon programme est-ce qu'il vous plaît ? »
À coups d'fusil on dut l'abattre
Il expira au deuxième couplet.

La salle Pleyel n'écoutait plus
Des grands concerts un seul lui plut
Celui où l'chef d'orchestre mêla
Sébastien Bach et la java
Ronde folle, ronde folle
Brusquement un grand acteur
Au beau milieu de son rôle
Trahit son auteur :
« Un, deux, trois, quatre,
Un, deux, trois, quatre »,
Ah quelle pagaille dans le théâtre
Les spectateurs montèrent sur scène
L'œil en fureur et le geste obscène.

Au-delà des mers ce fut bien pire
Le mal gagna, c'est trop affreux
Il lui fallait pour son empire
Jusqu'au pôle Nord et la Terre de Feu
Mais le plus terrible ravage
Fut dans le monde des banquiers
Où la grande java sauvage
Fit des victimes par milliers.
« Un, deux, trois, quatre,
Un, deux, trois, quatre »,
Hurlaient New York et Chicago.
L'or se vendit au prix du plâtre
Et le cigare au prix du mégot.

Puis un jour tout devint tranquille
On n'entendit plus d'java
Dans les champs et dans les villes
Savez-vous pourquoi ?

Parce que le Diable s'aperçut
Qu'il n'touchait plus de droits d'auteur
Tout ça c'était d'l'argent d'foutu
Puisqu'il n'était même pas éditeur

Allez, remportons notre musique
Et retournons en enfer.

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
Trocol Harum Le 05/01/2020 à 20:30
L'attaque terroriste islamiste a été perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris, jour de la sortie du numéro 1 177 de l'hebdomadaire.
Les victimes de la tuerie sont les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, la psychanalyste Elsa Cayat, l'économiste Bernard Maris, le policier Franck Brinsolaro qui assurait la protection de Charb, le correcteur Mustapha Ourrad, Michel Renaud, cofondateur du festival Rendez-vous du carnet de voyage, Frédéric Boisseau, un agent de la société de la maintenance ainsi que le gardien de la paix, Ahmed Merabet, qui est tué sur le boulevard Richard-Lenoir au cours de la fuite des deux tueurs. Le bilan final est de douze personnes assassinées et de onze blessées, dont quatre grièvement.


et Mano Solo
Dam-Dam Le 06/01/2020 à 00:08
Les paroles de cette chanson inaugurée par Charles Trénet : [Merci]

Le making-of : https://www.dailymotion.com/video/xbuss6
Fauvelus Le 06/01/2020 à 12:09
[Auteurs compositeurs :] Charles Trénet.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !