Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Bob Marley & The Wailers - No woman, no cry

Voir du même artiste


Titre : No woman, no cry


Année : 1976


Auteurs compositeurs : Vincent Ford


Durée : 7 m 11 s


Label : Island


Référence : 6138 096



Présentation : Sorti en face B de « Roots, rock, reggae », un titre que tout le monde a oublié, cette chanson est créditée à Vincent Ford, un ami d'enfance, alors qu'elle a bien été écrite par Marley. On ne sait pas exactement pourquoi Marley a crédité son pote, soit pour assurer un revenu à la soupe populaire qu'il tenait, soit pour ne pas payer de droit d'auteur à sa maison de disque de l'époque (ou alors pour combiner les deux : spolier la maison de disque et aider les pauvres du coin). En tout cas, c'est sans doute le titre le plus emblématique du grand Bob !

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

No woman no cry
No woman no cry
No woman no cry
No woman no cry

Say I remember when we used to sit
In a government yard in trenchtown
Observing the hypocrites
And they would mingle with the good people we meet
Good friends we have
Or good friends we lost
Along the way
In this great future,
You can't forget your past
So dry your tears, I say

No woman no cry
No woman no cry
Oh little darling
don't shed no tears
No woman no cry

Say I remember when we used to sit
In the government yard in trenchtown
And then Georgie would make
the fire lights
As I was, log would burnin'
through the nights
Then we would cook cornmeal porridge
Of which I'll share with you
My feet is my only carriage
So I've got to push on through.

And while I'm gone
Everything's gonna be alright
Everything's gonna be alright
Everything's gonna be alright now
Everything's gonna be alright
Everything's gonna be alright now
Everything's gonna be alright
No woman no cry


No woman no cry
No woman no cry
Oh little sister
Don't shed no tears
No woman no cry

I remember when we used to sit
In the government yard in trenchtown
And then Georgie would make
the fire lights
As I was, log would burnin'
through the nights
Then we would cook cornmeal porridge
Of which I'll share with you
My feet is my only carriage
So I've got to push on through.

And while I'm gone
No woman no cry
No woman no cry
Oh little darlin'
Don't shed no tears
No woman no cry

Oh little darlin'
Don't shed no tears
No woman no cry

Oh little sister
Don't shed no tears
No woman no cry

Transcripteur : Fauvelus
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

2 commentaires
Trocol Harum Le 08/01/2020 à 09:23
La chanson "No woman, no cry" de Bob Marley & the Wailers a été adaptée en français pour Joe Dassin sous le titre "Si tu penses à moi" et pour Jeane Manson sous le titre "Dis jamais goodbye"
La reprise de Boney M s'intitule "No women no cry", probablement au pluriel parce que Bobby Farrel devait supporter Liz Mitchell, Maizie Williams et Marcia Barret.
Le chanteur brésilien Gilberto Gil chante, en 1979, "Não Chore Mais" reprise 20 ans plus tard par LS Jack.
En allemand la chanson "Kein Mann weit und breit" a été chantée par Gilla en 1977, tandis que en 1995, J.B.O. interprétait "Ka Alde, Ka G'schrei".
En finnois, Päivi chantera "Ei itke noin mies".
En néerlandais, "Geen vrouw in de rouw" est interprétée par Jan Rot.
En espagnol, le duo Sandra y Celeste chantent "No llores más" alors que Joe Dassin interprète "Tu sí Me extrañas".
En suédois, Sten & Stanley interprètent "En kvinna en man" alors que "Hej ljuvliga tid" est interprétée par Jan Öjlers.
Une parodie a été réalisée par Alaa Wardi sous l'intitulé "No woman, no drive".
Parmi les reprises notons celle des Fugees, celle de Jimmy Cliff, celle de Biron Lee & the Dragonaires, celle de Joan Baez, celle des Finlandais des Leningrad Cowboys, celle, réussie, de Marie Mazziotti, celle de Samantha Link and Bruce Anderson et, en 2016, celles du chanteur australien Isaiah et du chanteur sénégalais Faada Freddy.
Kate&Brian Le 08/05/2020 à 07:22
Blague : un jour Bob Marley a arrêté de fumer de l'herbe. Il a alors écouté du reggae. Il a demandé à ses potes : "Mais qu'est-ce que c'est que cette musique de merde ?"

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !