Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Actualisation ! Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Philippe Lafontaine - Tamisez Londres

Voir du même artiste


Titre : Tamisez Londres


Année : 1985


Auteurs compositeurs : Philippe Lafontaine


Durée : 3 m 53 s


Label : Vogue


Référence : 506220


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Aux sourires de nouvelles Jocondes
Si lascives et sujettes aux manies
Dans ce monde où les saintes abondent et scintillent
Et passent et puis s'en vont épuisés et s'en fuit.
Y'a des cons tout le long des murs, aïe aïe aïe
Qui se pâment d'echtachromes et s'enlisent
Qui s'excitent à rêver où qu'ils errent où qu'ils aillent
De bas ni courts ni longs d'hérésie.

Tamisez Londres et teignez Paris.
Les ponts font de l'ombre au joli teint des filles.
Assez marqué de madones, sali de lits!
L'amour qu'on me donne n'est pas celui dont je rêve la
nuit.

Aux comptoirs des journées qui s'effondrent
Se défoulent des foules ébahies.
Telles bétail abattu qui succombe abêti
Aux basses-cours des salons valsent les dindes à dandy.
Y'a des dames dont le doux soupir, aïe aïe aïe
Met K.O. tout mâle non aguerri.
Pauvres fous inhibés qui recherchent des failles
Et défaillent aussitôt assaillis.

Circulez! Rien à voir!
Que des vamps en vente cent pour cent désespoir.
Qui dit mieux? Qui dit marre?
Dans vos yeux, y'a des lampes et pourtant il fait noir.
Circulez! Rien à voir!
Que des vamps en vente cent pour cent désespoir.
Qui dit mieux? Qui dit marre?
Dans vos yeux, y'a des lampes et pourtant il fait noir,
c'est la vie.

Vois idylles devenues cibles à bombe
Qui s'explosent en atolls à folie.
Sans raison elles s'affolent et sombrent en utopie
S'épavent et se défont, les hauts-fonds, c'est la vie.
Étouffez l'incendie des corps, aïe aïe aïe
C'est l'envers des démons de minuit.
Au paradis des caves, les anges ont des tenailles
Pour mater tous vos bas appétits.

Circulez! Rien à voir!
Que des vamps en vente cent pour cent désespoir.
Qui dit mieux? Qui dit marre?
Dans vos yeux, y'a des lampes et pourtant il fait noir.
Circulez! Rien à voir!
Que des vamps en vente cent pour cent désespoir.
Qui dit mieux? Qui dit marre?
Dans vos yeux, y'a des lampes et pourtant il fait noir.
Circulez! Rien à voir!
Que des vamps en vente cent pour cent désespoir.
Qui dit mieux? Qui dit marre?
Dans vos yeux, y'a des lampes et pourtant il fait noir.
Circulez! Rien à voir!
Que des vamps en vente cent pour cent désespoir.
Qui dit mieux? Qui dit marre?
Dans vos yeux, y'a des lampes et pourtant il fait noir.

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Kanies Le 04/09/2018 à 19:29
La belle époque pour Philippe Lafontaine, chanson écrite en collaboration avec Juan d'Oultremont cissiste Belge.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Juan_d%27Oultremont

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !