Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Actualisation ! Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Fiche disque de ...

Alain Legovic - Favelas

Voir du même artiste


Titre : Favelas


Interprète : Alain Chamfort


Année : 1969


Auteurs compositeurs : Alain legovic - Étienne Roda-Gil


Pochette : P. Galland


Durée : 3 m 41 s


Label : EMI / Odéon


Référence : C 006-10307


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Les plus bas quartiers de Rio-oh
Sont des villages suspendus
Accrochés à la boue des rues
Par des planches et des clous tordus

On les appelle les favelas
Ces repaires d'enfants crasseux
Du Brésil au Venezuela
Ils n'ont pas de haine dans les yeux

On les appelle les favelas
Ces quartiers où le paradis
Est une soupe quotidienne
Et du travail pendant la nuit

Ils traînent dans les ruelles, les restes
Des Carnevals d'autrui
Ils ont dans l'aube, ceux qui restent
De la mangeaille mais du bruit

Plus jamais de favelas
Dans l'enfer de la vie

Encore une favela
Encore un nouveau jour

Encore une favela
Encore un nouveau jour

Transcripteur : scaracrabe
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

5 commentaires
Nono 1er Le 25/10/2016 à 10:12
Je trouve qu'il a un peu la voix de Gérard Lenorman sur ce titre.
duke hon Le 26/10/2016 à 08:26
et un peu la tête sur la pochette…en moins souriant.
Robin Fusée Le 27/10/2016 à 08:59
Plutôt un jeune Gino Vannelli, la tête sur la pochette…
Trocol Harum Le 27/10/2016 à 09:23
Ce n'était déjà plus le temps des Murators, ni celui des Mods mais pas encore celui d'"Adieu California"

Les Murators
Le gros Lulu Le 18/11/2016 à 13:06
Beut-être que le bonzieur il était enrhubé quand il a enregistré, mais boi che penze blutôt à « Baradis ». Enfin, « paradis », quoi. [Bercy beaucoup]

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !