Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Actualisation ! Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Gérard Lenorman - Jean-Sébastien

Voir du même artiste


Titre : Jean-Sébastien


Année : 1986


Auteurs compositeurs : M. Krikorian / M. Cywie - G. Di Nino


Durée : 4 m 11 s


Label : EMI - Pathé Marconi


Référence : PM 102 - 2012347


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

7 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Il est midi à mon synthé
Et 4 h à New York
J'repense à ce môme qui m'a laissé

Dans les yeux comme un goût salé
Funky de la tête jusqu'aux pieds
Fou de son look, de ses idées
De sa musique apprivoisée

Sa mère était vendeuse de frites
Son père dealer de rêves
Pas de quoi payer l'électricité
Ni même les notes du synthé
Classique quand on habite Harlem
Ca sert à rien, c'est un problème
Quand de partout la délinquance vous dit "je t'aime"

REFRAIN
Il s'appelait Jean-Sébastien comme Bach
Jean-Sébastien comme Bach
Pour s'en aller
Pour s'envoler
Au dessus de son sort
Il a dû faire une fugue

Partie de casse-casse dans les parkings
La main armée, c'est mauvais pour le feeling
4 nuits sans dormir
Toujours partir
Toujours courir
Romantique, ici, tu sais, c'est pas c' qu'on aime
Ca sert à rien, c'est un problème
Quand vivre n'est qu'une question de haine

REFRAIN

Une paire de menottes
Une balle dans la nuit
Une dernière fausse note
Un rêve qui s'enfuit
Oh j' repense à ce môme qui m'a laissé
Dans les yeux comme un goût salé

REFRAIN

Pour s'en aller
Pour s'envoler
Au-dessus de son sort
Il a dû faire une fugue

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
gael27 Le 22/05/2016 à 20:42
Titre complètement oublié d'un Gerard Lenorman en perte de vitesse au milieu des années 80. Une chanson qui évoque New-York, la drogue et Bach, c'est abscons, en théorie… Dans la pratique également. Je me souviens l'avoir vu A l'époque à la télé, j'étais tout petit et j'ai mis un temps fou à trouver le 45 tours que voici. Attention, le refrain reste effroyablement en tête.
Dam-Dam Le 22/05/2016 à 21:13
Les paroles : [Merci]
Robin Fusée Le 24/05/2016 à 08:29
Jean-Sébastien, comme Bach. To the bonbons?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !