Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Le Comte du Cul - Le Comte du Cul

Voir du même artiste


Titre : Le Comte du Cul


Année : 2006


Auteurs compositeurs : comte du cul, Le


Durée : 2 m 45 s


Label : Neji


Référence : 004


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

12 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Mon pas gracieux résonne au loin dans la ville
Tous les yeux se passionnent pour mon beau corps gracile
Voyez : même ce vieil homme cesse de r'garder les filles
Mais je suis peu soucieux de cette masse grouillante et vile
Bouche bée, mous, inertes, regardez-vous, bande de débiles

Absorbés de tout notre être n'osant plus bouger un cil
Nous nous demandons tous : « Quel est ce bel inconnu ?
Apollon, ange, dieu cornu ?
Quel est cet homme derrière lequel les chiens se pressent pour lui sentir le cul ? »


Je suis le Comte du Cul

Je vous soumettrai un à un, sinistres publics serviles
Vous chanterez les refrains de mes chansons habiles
Vous me lèch'rez les mains, imiterez mon strabisme
Vous boirez l'eau de mon bain à la messe de Neji :
Une fois tombé sous mes charme, reproduisez-vous !

Vous nous enseignerez vos vacarmes la ville sera à nous
Et nous beuglerons tous « Oh mon dieu que Pagny pue !
Obispo, Bruni au rebut !
Il n'y a qu'un homme capable de nous émouvoir, et tous nous porter aux nues


Bien sûr, c'est moi, Comte du Cul

Il n'y a que cet homme si noble, si fort, si sage, si beau : le Comte du Cul

Je suis le Comte du Cul

Mon nom complet c'est « Le Divin Nocturne Subtile et Méga Burnes Comte du Cul »
Mais j'opte plus volontiers pour la simplicité : juste « Comte du Cul »

Comte du Cul

Comte du Cul

N'anticipons pas, revenons à mes pas dans la ville
Dont le son délicat fait trembler les civils
Et rameute derrière moi des cohortes nubiles
Voyez rangées en files toutes ces fraiches filles dociles
Ah ah !

Vous vous demandez tous :
« Quel est ce bel inconnu ?
Ange déchu ou dieu cornu ?
Quel est cet homme derrière lequel nos élus accourent pour lui sentir le cul ? »


Na na na na c'est un beau rêve mais dans la réalité toutes les portes se ferment
La la la la, si j'avais un tourneur, si j'avais pas un nom d'merde, comme « Vincent Delerm »
Na na na na, si vous saviez le mal que ça m'fait que vous aimiez Delerm…

Transcripteur : D'après la pochette
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

4 commentaires
Konnoisseur Le 02/10/2012 à 01:15
Un Joyau ! Je peux plus m'en passer !
BideBox Le 09/12/2012 à 20:15
Le nom du groupe et le titre de la chanson rendent hommage à l'inutile et insipide personnage de Star Wars, le comte Dokuu.
Fillmorejive Le 20/08/2013 à 19:18
Je crois que le comte du cul n'aime pas trop Vincent Delerm. Je dis ça, je dis rien…
jgiovan Le 07/11/2019 à 16:39
Le comte du cul a disparu de la circulation et c'est bien dommage :-(

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !