Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Actualisation ! Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Hubert-Félix Thiéfaine - Alligators 427

Voir du même artiste


Titre : Alligators 427


Année : 1979


Auteurs compositeurs : Hubert-Félix Thiéfaine


Pochette : Alain Menegon


Durée : 4 m 58 s


Label : Sterne


Référence : STE 26 505



Présentation : Quoique jamais sorti en 45 tours (enfin si, un EP rarrissime), ce morceau primesautier est sans doute ce qui ressemblerait le plus à un tube pour Thiéfaine, en tout cas l'artiste lui-même déclare que c'est la chanson préférée de ses fans.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

26 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Alligators 427
Aux ailes de cachemire safran
Je grille ma dernière cigarette
Je vous attends

Sur cette autoroute hystérique
Qui nous conduit chez les mutants
J'ai troqué mon cœur contre une trique
Je vous attends

Je sais que vous avez la beauté destructive
Et le sourire vainqueur jusqu'au dernier soupir
Je sais que vos mâchoires distillent l'agonie
Moi je vous dis bravo, et vive la mort…

Alligators 427
À la queue de zinc et de sang
Je m'tape une petite reniflette
Je vous attends

Dans cet étrange carnaval
On a vendu l'homo sapiens
Pour racheter du Neandertal
Je vous attends

Et les manufactures ont beau se recycler
Y aura jamais assez de morphine pour tout le monde
Surtout qu'à ce qu'on dit, vous aimez faire durer
Moi je vous dis bravo, et vive la mort…

Alligators 427
Aux longs regards phosphorescents
Je mouche mon nez, remonte mes chaussettes
Je vous attends

Et je bloque mes lendemains
Je sais que les mouches s'apprêtent
Autour des tables du festin
Je vous attends

Et j'attends que se dressent vos prochains charniers
J'ai raté l'autre guerre pour la photographie
J'espère que vos macchabées seront bien faisandés
Moi je vous dis bravo, et vive la mort…

Alligators 427
Aux crocs venimeux et gluants
Je donne un coup de brosse à mon squelette
Je vous attends

L'idiot du village fait la queue
Et tend sa carte d'adhérent
Pour prendre place dans le grand feu
Je vous attends

J'entends siffler le vent au-dessus des calvaires
Et je vois les vampires sortir de leurs cercueils
Pour venir saluer les anges nucléaires
Moi je vous dis bravo, et vive la mort…

Alligators 427
Aux griffes d'or et de diamant
Je sais que la ciguë est prête
Je vous attends

Je sais que dans votre alchimie
L'atome ça vaut des traveller-chèques
Et ça suffit comme alibi
Je vous attends

A l'ombre de vos centrales, je crache mon cancer
Je cherche un nouveau nom pour ma métamorphose
Je sais que mes enfants s'appelleront vers de terre
Moi je vous dis bravo, et vive la mort…

Alligators 427
Au cerveau de jaspe et d'argent
Il est temps de sonner la fête
Je vous attends

Vous avez le goût du grand art
Et sur mon compteur électrique
J'ai le portrait du Prince-Ringard
Je vous attends

Je sais que, désormais, vivre est un calembour
La mort est devenue un état permanent
Le monde est aux fantômes, aux hyènes et aux vautours
Moi je vous dis bravo, et vive la mort…*

Vive la mort
Vive la mort
Vive la mort
Vive la mort…

Transcripteur : hre mgþye
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

13 commentaires
xouillet Le 18/09/2012 à 10:57
À noter que lors de ses concerts et sur ses best-of, HFT nous propose une version moins « guillerette » que la version studio, cf. http://youtu.be/7LIHWmQKBu4
dan8762 Le 18/09/2012 à 16:24
exact ses ma préféré aussi avec ganja mais seulement les versions live
Claude Bukowski Le 07/10/2012 à 20:47
Dernier morceau de l'album "Autorisation de délirer". Tout l'album est à peu près aussi positif et souriant que ce titre post-apocalyptique. Il a ensuite sorti "Dernières balises avant mutation" en 1981, qui forme une sorte de diptyque avec "Autorisation de délirer" et qui finit d'enfoncer la tête sous l'eau à ceux qui respiraient encore.
videoman13 Le 21/10/2012 à 21:26
Pour ecrire des trucs pareils, il doit carburer a du tres lourd… Fumer ne doit plus suffire a mon avis, on est passé au dela…
psychedelicman Le 09/11/2012 à 23:05
Déçu que ce morceau fasse partie de bide et musique…
Noway Le 16/09/2013 à 22:45
@ psychedelicman : Ce morceau fait partie de la section musique, du site bi-céphale bide et musique.

@Claude. Par tryptique, tu veux pas plutôt parler de "Dernières balises avant mutations", "Soleil cherche futur", et "Alambic sortie Sud" ?
Gozette et Gogo Le 03/10/2013 à 23:32
Je m'étonne qu'on puisse penser qu'il faille "carburer à du très lourd" pour écrire une chanson pareille. Cela me semble au contraire extrêmement réaliste.
Gozette et Gogo Le 03/11/2014 à 01:44
Sans parler de l'arrêt du cul.
kaptain_kirk Le 14/08/2016 à 18:57
Encore un truc de HFT à se suicider au gaz dans les 10 mn…

Déprimant.
Ürbock Le 12/04/2017 à 22:21
Ben non, pas si déprimant que ça, il y a pire. J'aime bien la musique aussi. Et l'album est assez bien, même si je préfère le premier. Je définis* deux saisons chez HFT : la première, délirante* et primesautière*, depuis "Tout corps vivant…" jusqu'à "Soleil cherche futur", et la deuxième, plus mystique* et anticipationesque/scienceficitonesque** à partir de "Alambic…". Faut dire qu'entre "Soleil" et "Alambic", ma vie a pris un sacré tournant…
(* c'est mes définitions à moi, on ne met sûrement pas les mêmes mots derrière…)
Kevin Brandon Song Le 04/03/2018 à 17:50
Y tourne pas au yaourt demi-écrémé le gars ;-)
Mendo Le 08/05/2020 à 08:30
Thiefaine est un des très grands auteurs-compositeurs-chanteurs français !
Il a l'inconvénient de ne quasi-jamais passer à la radio (enfin pas sur celles que j'écoute de temps en temps et que j'écoute d'ailleurs de moins en moins).
"Et les manufactures ont beau se recycler
Y aura jamais assez de morphine pour tout le monde"
En ces temps de confinement et de "covid 19", vous remplacer "morphine par masques ou médicaments, et on y est ! ;-)
Le gros Lulu Le 18/09/2020 à 13:11
    Mendo : euh… la morphine, c'est à petite dose une anesthésiant, à plus forte un stupéfiant, dans l'ambiance de la chanson, ça évoque plutôt l'idée d'endormir les foules pour mieux les détruire. Bref pas exactement l'idée des masques et autres médocs dont l'idée est plutôt de guérir, non ?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !