Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Chronique Ils ont osé - N°39 - Jacques Dutronc : Les playboys (en espagnol)

Voir du même artiste


Titre : N°39 - Jacques Dutronc : Les playboys (en espagnol)


Année : 2012


Auteurs compositeurs : imaginé par Décibel FM / Los Playboys (Jacques Dutronc - Jacques Lanzmann)


Pochette : Sap'


Durée : 7 m 26 s


Label : Zeida


Référence : ZV 302009 (1966)


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Hay los playboys de profesión
Vestidos por Cardin, calzados por Carvil
Que usan Ferrari por la pampa y la "plaja"
Cuando van Chez Cartier o Mar del Plata

Nada de eso (es) envidioso
Créalo. Créalo…
"Jo"! Tengo un pito azul
Algo superior
De gran calidad
Marca: "crac-boum-huu"!
Las niñas mueren de amor.

No me da medio el pelo
Ni la melena de los
Hippies
Tampoco los Ángeles del Infierno del
Motor

Nada de eso envidioso
Créalo. Créalo…
"Jo"! Tengo un pito azul
Algo superior
De gran calidad
Marca: ¡crac-boum-huu!
Las niñas mueren de amor.

Desprecio los quieren que hablan y tienen
Problemas
Los que filosofías saben de Buda y de zen y de Carlos…
¡Gardel!

Nada de eso envidioso
Créalo. Créalo…
"Jo"! Tengo un pito azul
Algo superior
De gran calidad
Marca: "crac-boum-huu"!
Las niñas mueren de amor.

Hay los playboys de profesión
Vestidos por Cardin, calzados por Carvil
Que usan Ferrari por la pampa y la "plaja"
Cuando van Chez Cartier o Mar del Plata

Nada de eso es envidioso
Créalo. Crearlo…
"Jo"! Tengo un pito azul
Algo superior
De gran calidad
Marca: "crac-boum-huu"!
Las niñas mueren de amor.

¡Crac-boum - Huu!
¡Crac-boum-huu!
¡Crac-boum-huu!
Las niñas mueren de amor.

íFeliz Navidad!

Transcripteur : morphee
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
morphee Le 20/11/2020 à 05:22
Une adaptation très certainement destinée au marché argentin, étant donné les références à la pampa, à Mar del Plata et à Carlos Gardel.
On notera sa façon de prononcer le "y" en "j" (plaja, jo) et un charabia incompréhensible dans le dernier couplet avec quelques fautes de grammaire sûrement dues à une adaptation directement faite par les auteurs sans passer par les services d'un auteur hispanophile ou phone, à moins que je ne me trompe…
Enfin, que dire du "pito azul", où 99% des hispanophones comprennent explicitement "moi, j'ai une bite bleue" (pito veut aussi dire "sifflet" mais je ne connais aucun sifflet qui fait "crac boum huuu…" ou qui soit d'apparence phallique). On préférera le plus subtil "piège à fille" de la version française.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !