Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Marcel - Danse western

Voir du même artiste


Titre : Danse western


Année : 1985


Auteurs compositeurs : M. Taynor / M. Leroy / M. Provance


Durée : 4 m 25 s


Label : Vedette Records


Référence : Ved. 5063


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

7 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Tous en place pour le square !

Deux à deux, gentiment côte à côte, les mains dans les mains
Côte à côte simplement, deux par deux promenez-vous tendrement
Deux par deux, en souriant avancez tranquillement
Et maintenant, en arrière… en arrière, en avant… en arrière,
En avant… et pour changer en arrière, stop.

On se sépare: les hommes à gauche, le poing sur la hanche
Les femmes à droite, les mains sur les hanches
Bien en ligne, les yeux dans les yeux, on danse sur place
On avance et… révérence. On revient à sa place.
A nouveau, on avance… et révérence. On recule, on revient… révérence.
On recule, c'est bien. Stop.

Deux par deux, tendez les bras droits. Bras dessus, bras dessous, on tourne tourne tourne.
Allez, tournez tournez tournez.
Changez de bras: les bras gauches. On tourne vers la gauche: gauche… gauche.
De nouveau les bras droits. On tourne vers la droite: droite… droite.
Et maintenant vers la gauche: gauche… gauche.
On enlace sa cavalière et on tourne tourne tourne.
Ah vraiment, quelle ambiance avec le square dance ! Stop.

Les femmes à droite, les hommes à gauche. Face à face, on tape dans ses mains.
Premier couple: mains dans les mains, traversez la file. Traversez en sautillant.
Revenez toujours sautillant. rentrez en ligne.
A présent, deux couples en même temps. Mains dans les mains, suivez le mouvement.
Les deux couples suivants: traversez la file gaiement, gaiement.
Revenez, revenez, rentrez dans le rang. Chacun son tour.
Et maintenant, les couples restants et… musique. Stop.

A nouveau face à face, on reprend sa place: toujours les femmes à droite, les hommes à gauche.
Mesdames, un quart de tour sur la gauche. Messieurs, un quart de tour sur la droite.
Mains sur les épaules, garçons et filles à l'extérieur.Remontez la file, en file indienne naturellement.
Remontez, remontez, remontez. On peut allez comme ça jusqu'au bout de l'Oklaoma.
Les files remontées, le 1er couple s'est retrouvé face à face, bras en l'air, main dans la main pour former le tunnel.
Deuxième couple se retrouve côte à côte. Mains dans les mains , passez dans le tunnel et… face à face, les mains bien en l'air.
Deuxième couple, formez la voûte. Troisième couple, sous la voûte. Face à face, formez le tunnel..
Les couples suivants continuent le mouvement rapidement.
Allez, allez, passez, passez. Dépêchez-vous, notre square dance est terminé.
Allez, allez, embrassez qui vous voulez …
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires (dont 1 archivé)
Le Sapin Sobre Le 22/02/2009 à 20:30
Quand il s'agit du far-west, FrVi est toujours dans le coin, il nous le prouve derechef avec ce disque.
Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas lui sur la pochette…
Hilaneste Lefurion Le 22/02/2009 à 22:19
Non. Par contre, j'ignorais que j'avais un sosie.
chatfs Le 02/03/2009 à 00:38
Tirez vous les moustaches. (Ca me fait penser à Astérix)
jihemji Le 08/04/2009 à 16:20
La version originale intitulée "Square dance" a été composée par Marc Taynor et interprétée par son orchestre.
Passionné de jazz et de musique country, Marc Taynor (de son vrai nom Marcel Poincignon), violon,saxophone,clarinette et chef d'orchestre, enregistra, dès 1954 et jusqu'à la fin des années 60, de très nombreux EP et quelques albums.
Dans son orchestre figura le frère d'Henri Salvador: André (musicien de jazz, guitare, basse, chant).
Marcel Taynor et son orchestre connurent la consécration en 1961 avec l'enregistrement original du célèbre indicatif du petit train rébus "Endlessly" qui servait d'interlude à l'ORTF.
Kate&Brian Le 22/04/2021 à 16:49
On recule, on recule, comment veux-tu que je … Bon, je sors.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !