Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Sophie Deschaumes et Bernard Pisani - Les artichauts

Voir du même artiste


Titre : Les artichauts


Année : 1980


Auteurs compositeurs : A. Barde - R. Moretti


Pochette : Dominique Mignon


Durée : 2 m 25 s


Label : Milan


Référence : MS30


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

1 personne a cette chanson dans ses favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Quand on s'pose une question
Qui mérite attention
Moi je n'fais pas c'lui qui réfléchit
Pas d'embarras et pas de chichis

J'ai un truc épatant
Qui rend tout l'monde content
Avec conviction j'réponds à la question
Par cette interrogation

Est-ce que les artichauds froids sont meilleurs que chauds
Moi je n'sais pas, renseignez-moi
Car s'ils sont meilleurs chauds, moi qui les mange froids
J'les réchauff'rai la prochaine fois

On l'sait pour l'gigot
Ou les escargots
Ou les cuisseaux de veau.
Mais dites-moi dites-moi

Est-ce que les artichauds froids sont meilleurs que chauds
Et chaud ou froid, dites-moi pourquoi


La première nuit des noces
On a une peur atroce
La petite mioche est là qui attend
Ce qui s'ra moche ou très épatant

Elle dit quand on la serre
Qu'est-ce que vous allez m'faire
De peur qu'elle défaille
Donnez lui pas d'détail
Mais dites-lui quand elle tressaille

refrain

D'abord ça monte puis ça descend
Quand ça descend on l'sent
Il monte d'abord que des baisers
On est paumés, grisés
Ça dure un peu mais pas beaucoup
Puis il descent des coups
Et d'incandescent ça devient languissant
Ça monte et ça descent
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
hre mgbye Le 04/06/2009 à 06:11
Cet air charmant quoique passablement désuet, en particulier le couplet sur la nuit de noce (les élevages de "jeunes filles" vierges et innocentes n'existant plus depuis une bonne cinquantaine d'années, si ça a d'ailleurs jamais existé ailleurs que dans les pièces de boulevard !) est extrait de l'opérette "Comte Obligado", et fut un tube en 1927. Les auteurs, André Barde et Raoul Moretti, ont eu leurs principaux succès avant 1936 [Merci pour les paroles !]

Fauvelus Le 17/10/2016 à 12:59
[correction :] Ou pour les cuissots de veaux --> Ou les cuisseaux de veau.

Cette chanson permet de rappeler cette subtilité de l'orthographe française : les cuissEAUX concernent les animaux d'élevage, tandis que les cuissOTS se rapportent aux animaux sauvages (des cuissots de chevreuil).

[Merci, c'est corrigé]
Fauvelus Le 22/09/2020 à 00:52
Ce disque propose des extraits du spectacle de Sophie Deschaumes et Bernard Pisani "En plein dans le mille," créé à Paris au Théâtre d'Edgar en juin 1980 et repris ensuite en tournée.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !