Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Bide & Musique : soirée des 20 ans !


  Lieu : Seven Spirits (7 rue St Hélène, 75013 Paris), le 3 octobre 2020. Plus d'infos

Barbara

NomSerf
PrénomMonique Andrée
NationalitéFrançaise
Date de naissance09/06/1930 (décès le 24/11/1997)
Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
par années de sortie | par ordre alphabétique
Hors classement Vignette de Barbara - Eine winzige Kantate 1967 Eine winzige Kantate
Dans les programmes spéciaux Vignette de Barbara - Joyeux Noël 1968 Joyeux Noël
Dans les programmes spéciaux Vignette de Barbara - Monsieur Capone 1973 Monsieur Capone
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Barbara

1 commentaire
hug Le 25/02/2013 à 16:03
De son vrai nom Monique Serf née le 9 juin 1930 à Paris. Elle est d'abord engagée comme choriste dans l'opérette "Violettes impérales" en 48, puis commence à se produire dans des cabarets en Belgique sous le nom de Barbara Brody (D'après le nom de sa grand-mère Varvara Brodsky) puis de Barbara.

Elle revient en France en 56 où elle se produit dans des cabarets parisiens (Dont l'Ecluse) sous le surnom de La Chanteuse de Minuit. C'est d'ailleurs sous ce nom qu'elle sort son premier disque chez nous en 58. En 59, sort son premier album "Barbara à l'Ecluse".

En 60, l'album "Barbara chante Brassens" la fait remarquer et lui fait recevoir le prix de meilleure interprète de l'académie Charles Cros. Il est suivi de l'album "Barbara chante Jacques Brel" mais le spectacle qui suit, en première partie de Félix Marten est un échec et durant deux ans elle se produit à nouveau à l'Ecluse.


En 63, elle se produit au Théâtre des Capucines en première partie de Georges Brassens avec un répertoire nouveau puisque plus uniquement composé de reprises mais aussi de créations originales dont elle est l'auteure-compositrice dont "Nantes" et "Dis, quand reviendras-tu ?" qui séduisent le public et qu'elle enregistre plus tard sur l'album "Dis, quand reviendras-tu?". En 64, chez Philips, elle sort l'album "Barbara chante Barbara" reprenant "Nantes" et l'album "Le mal de vivre" avec ls titres "Gottingen", "Si la photo est bonne", "Une petite cantate", "Septembre (Quel joli temps)" écrit par Sophie Makhno.


En 65, l'album "Barbara chante Barbara" reçoit le prix du disque de l'académie Charles Cros et le 15 septembre, elle se produit à Bobino en vedette où le public est très chaleureux. S'en souvenant elle écrit "Ma plus belle histoire d'amour" dont la chanson et l'album paraissent en 67.

En 70, elle joue dans la pièce de théâtre "Madame" et sort l'album "L'aigle noir". Le titre qui donne son titre à l'album est son plus gros tube. Deux albums suivent : "Amours incestueuses" (Avec "Clair de nuit" composé par Catherine Lara) et "La louve" orchestré par William Sheller.

En 81, elle se produit porte de Pantin. En 85, elle participe à l'enregistrement de "La chanson de la vie" pour Care France composée par Alice Dona. En 86, elle crée le spectacle "Lily passion" avec Gérard Depardieu et inaugure la rue de la Grange-aux-Loups à Nantes qu'elle avait évoquée dans sa chanson "Nantes" en 64 mais qui n'existait pas alors !

Elle écrit un an plus tard la chanson "Sida'mour à mort". En 89, elle enregistre la chanson "Pour toi Arménie" de Charles Aznavour au profit de l'association "Aznavour pour l'Arménie" mais, à sa demande, sa participation n'est pas créditée sur le disque.

En 90, elle se produit au théâtre Mogador. En 93, elle se produit au Châtelet. Sa prestation lui vaut de recevoir l'année suivante la victoire de la musique de l'interprète féminine de l'année. En 96, elle sort l'album "Barbara" qui lui vaut de recevoir une seconde fois la victoire de la musique de l'interprète féminine de l'année début 97.

Elle décède le 24 novembre 1997 des suites d'une infection pulmonaire. Quelques mois plus tard, paraissent ses "Mémoires interrompues" où elle révèle le drame de sa vie : L'inceste de son père.

Ayant aidé Catherine Lara et William Sheller à leurs débuts, elle aide aussi Georges Moustaki à se faire connaître en chantant avec lui dès 67 le titre "La dame brune" alors qu'à l'époque ses disques qu'il sortait depuis 1960 ne se vendaient pas et qu'il n'était alors connu que pour avoir été l'amant d'Edith Piaf et lui avoir écrit "Milord".

Moustaki débute d'ailleurs sur scène avec elle, en faisant la première partie de ses spectacles dès 68. Voilà.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !