Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Olivier Kowalski

Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
par années de sortie | par ordre alphabétique
Dans la programmation générale Vignette de Olivier Kowalski - 15 juillet 1981 15 juillet
Dans les programmes spéciaux Vignette de Olivier Kowalski - Grand-père 1982 Grand-père
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Olivier Kowalski

2 commentaires
Armute Le 06/04/2006 à 22:07
De son vrai nom Olivier Zdrzalik, Olivier Kowalski était le bassiste de Komintern (un groupe ovni qui a publié un unique album "Le Bal du rat mort" - absolument génial au passage et hélas jamais réédité -). Et donc Kowalski et Hughes de Courson ont participé à Malicorne, un groupe de prog folk mené par Gabriel Yacoub. Comme quoi on peut être l'excellent bassiste d'un super groupe ovni et un chanteur, comme dire…beaucoup moins convaincant…
talking head Le 26/01/2019 à 07:15
Bon, ben je viens de le retrouver, ce skeud. Coincé entre Komintern et un maxi de l'étrange Egon Kragel. II y a dessus un excellent morceau, "Hôtel Imperator", nerveux, avec un refrain très réussi. Dans les crédits, on note la présence parmi les choristes de Carol Fredericks et, sur un titre, de … Marcel Gotlib (!). Kowalski/Zdrzalik doit bien aimer la bande dessinée, car un autre morceau, "Mixomatose", est dédié à l'affligeant Regis Franc. Il y a aussi Jim Cuomo et Didier Malherbe aux saxophones, et Pascal Stive aux claviers.

Mais tout ça n'égale pas le véritable Kowalski, celui de ce film formidable qu'est "Vanishing Point" (Point limite Zéro en français), dont le comédien principal, Barry Newman, est extraordinairement doublé par le grand Marc de Georgi, l'autre premier rôle, SuperSoul, étant lui doublé par le non moins grand Med Hondo.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !