Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Jean-Guy Barkan - Sitting Bull

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Sitting Bull


Auteurs compositeurs : G. Barrand (arr. J.C. Decamp)


Durée : 3 m 25 s


Label : Musique et Culture / BASF / Chappel-Design


Référence : J 15.023



Présentation : Au verso de la pochette on peut lire le texte suivant :

Amérique au siècle dernier, les Blancs chassent les Indiens de la terre de leurs ancêtres, les grandes Prairies où ils ont toujours vécu en paix, pour être seul possesseurs de ces territoires et en exploiter les richesses.

C'est en 1877 que Sitting Bull, chef des tribus Sioux du Nord, prononce un discours célèbre pour exhorter son peuple à une résistance obstinée alors que celui-ci allait être déporté et exterminé.

Jean-Guy Barkan a repris le texte original de ce discours pour le porter à la connaissance du public sous forme de chanson.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

31 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Regardez frères, le printemps est là
La terre s'est accouplée au soleil
Ce grand pouvoir est source éternelle
Tout ce qui vit a les mêmes droits

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré


D'autres hommes sont venus de là-bas
Ils étaient peu lorsque nos que nos aïeux
Les rencontrèrent la première fois
Maintenant ils sont forts et nombreux

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré


En arrivant ils ont fait des lois
Qui servent le riche et le puissant
Du peuple Sioux n'écoutent la voix
Au fond des vallées nous repoussant

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré


Ils sont comme une rivière en crue
Quand au printemps elle sort de son lit
Violente comme un pur-sang qui rue
Blessant la terre, détruisant la vie

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré


Ils nous avaient promis que la terre
Du buffalo resterait à nous
Maintenant ils veulent nous chasser frères
Ils devront plutôt nous tuer tous

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré

Je suis Sitting Bull
Je vous le dis en vérité
Ugh ! Ugh ! Mon sang brûle !
Le tomahawk est déterré


Ugh !
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

15 commentaires (dont 1 archivé)
mouke Le 29/10/2006 à 20:30
Je suis Sitting Bulle, Hugues ! Hugues ! Mon sang brûle !
Tryph Le 29/10/2006 à 21:17
C'est un jeu. Après on dit, je suis Sitting Goule, Hugh Hugh, mon sang coule. Et après: je suis Sitting Hull, hugh Hugh, euh, après j'ai un trou.
Rex Le 29/10/2006 à 22:32
Une moustache 100% made in Village People !
Djanik77 Le 03/11/2006 à 13:25
Une musique 100% bretonne alors qu'elle se veut peau rouge…
kantor Le 04/11/2006 à 13:48
"Jean-Guy Barkan a repris le texte original de ce discours pour le porter à la connaissance du public sous forme de chanson." Si c'est vraiment le "texte original", il est vraiment fort ce Sitting Bull, il a réussi à faire un discours qui rime quand on le traduit littéralement en français…
rogre Le 23/03/2008 à 10:38
Enorme jeu de basse!! Ces Sioux ont le rythme dans la peau!
le Ratou Le 23/12/2008 à 17:00
"Je vous le dis en vérité"? C'est Jésus parmi les peaux-rouges? Comme dans la bible des mormons, où il y a un cinquième évangile dans lequel le Christ évangélise les indiens!
sadapop Le 14/01/2009 à 14:00
Voilà ce que Jean Ferrat aurait dû chanter au lieu de jouer les intellos gauche caviar.
Encore une carrière moderne de foutue en l'air…
Claude Bukowski Le 20/09/2009 à 23:55
Dans le genre chanson breto-indienne, on pourrait en citer une autre, que celle-ci m'évoque à chaque fois : il s'agit de la chanson de Gilles Servat "Ni a stourmo gant mein" (nous combattrons avec des pierres), sur l'album "Chantez la vie, l'amour et la mort" (fin des années 70, un des meilleurs albums de Servat.)

Pareil, un rythme qui évoque autant les Amérindiens que l'Andro, à cela près que la chanson de Servat est en plus chantée en breton.
hug Le 31/03/2010 à 00:27
Une chanson pour moi !
Fauvelus Le 11/07/2010 à 14:32
Pour comparaison, voici le texte original du discours prononcé par Sitting Bull en 1875 ou 1877 au concile indien de Powder River (Wyoming) :

"Voyez, mes frères, le printemps est venu : la terre a reçu avec transport l'étreinte du soleil et bientôt nous verrons les fruits de leur amour ! Chaque semence est éveillée, et toute la vie animale. C'est à cette puissance mystérieuse que nous devons nous aussi notre existence, et c'est pourquoi nous accordons à nos voisins, y compris nos voisins les animaux, les mêmes droits que nous de vivre sur ces vastes terres.

Mais, écoutez, mes amis ! Nous devons à présent compter avec un autre peuple : ils était peu nombreux et faibles quand nos pères les rencontrèrent, mais ils sont maintenant nombreux et puissants. Curieusement, ils ont pour industrie de labourer le sol, et l'amour des possessions est une rage chez eux. Ces gens ont fait de nombreuses lois que le riche peut briser, mais pas le pauvre ! Ils ont une religion que le pauvre vénère, mais pas le riche !
Ils prélèvent même des dîmes auprès des pauvres et des faibles pour enrichir les riches et les dirigeants. Ils réclament notre mère La Terre comme leur possession et en chassent leurs voisins, et la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures. Ils la forcent à produire hors saison, et quand elle devient stérile, ils lui donnent une médecine pour qu'elle puisse produire encore. Tout ceci est sacrilège.

Cette nation est comme une rivière en crue : elle déborde de son lit et détruit tout ce qui se trouve sur son passage. Nous ne pouvons vivre à leurs côtés. Il y a sept ans seulement, nous avons fait un traité par lequel nous étions assurés que notre domaine de chasse au bison [buffalo] nous resterait à jamais. Maintenant ils menacent encore de nous l'enlever.

Mes frères, devons-nous plier ? ou devons-nous leur dire : "Vous devrez me tuer avant de pouvoir prendre possession de ma terre !
"
Trocol Harum Le 05/11/2011 à 01:45
Dans la mê suite, il y a le titre "Géronimo" chanté par Imago et qui figure sur l'album "Folle Avoine).
Pétillant02 Le 28/09/2016 à 19:11
Un discours que l'on pourrait lire à notre époque…
Aureclint Le 04/10/2016 à 00:40
Sur la pochette, il fait plutôt Gengis (Bar)Khan^^

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !