Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Jean Schultheis - Je largue tout

Voir du même artiste


Titre : Je largue tout


Année : 1982


Auteurs compositeurs : Jean Schultheis


Durée : 3 m 59 s


Label : Flamophone / Carrere


Référence : 49 880


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

27 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Train de banlieue, wagons sales
Terminus, je suis hagard,
Comme la foule qui gronde autour.
Pourtant, c'est comme tous les soirs,
Ça sent l'amour désespoir,
Mais qu'est ce que je fous là ?
Je veux pas aller à l'abattoir !

Lumière bleue dans un bar,
Au comptoir, je suis bien noir,
Comme tous ceux qui boivent autour.
Pourtant c'est comme tous les soirs,
Le juke-box m'enivre d'amour,
Mais j'embarque, je suis déjà loin.

Refrain:
Et je largue tout,
Comme un marin fou,
Qui se noie debout,
Sans plier les genoux
Et s'accroche au cou
D'une femme qui s'en fout,
Au visage trop flou,
Au sourire trop mou.
Je bois encore un coup,
Y a l'oubli au bout
Et je largue tout,
Comme un marin fou
Qui se noie debout,
Sans plier les genoux
Et s'accroche au bout
Du bar qui s'en fout,
Le cur à l'égout,
Sens dessus dessous.
Je pars vent debout,
L'espoir à mon cou,
Sombrer, Dieu sait où.

Six du mat', dans le brouillard,
Ça lansquine, je suis blafard.
Comme la foule qui gronde autour.
Pourtant, c'est comme tous les jours:
Ça sent le mouillé, ça sent lourd.
Mais qu'est ce que je fous là,
Je veux pas aller à l'abattoir.

Affalé dans le métro
Tout poisseux, j'ai les reins lourds,
Comme tous ceux qui pioncent autour.
C'est un jour comme tous les jours
Et ma soif qui me rend sourd
J'entends plus rien,
Je suis déjà loin.

refrain

Mais, aux roses??? un autre bar,
Dans le miroir, je suis hagard,
Comme tous ceux qui boivent autour.
C'est un soir comme tous les soirs,
Ça cause d'amour et d'espoir,
Mais j'embarque, je suis déjà loin.

refrain

Transcripteur : TrashKahn
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

22 commentaires (dont 8 archivés)
Zae Le 01/02/2001 à 00:12
Jean Schultheis quel personnage adorable. Dans toutes ses chansons il prend le rôle du salaud :-)
alcoyotl Le 22/02/2001 à 14:42
Un miracle qu'il ait encore sa voix apres avoir crie comme ca
Helloween Le 19/04/2001 à 12:30
Il a vécu quelques années avec Jean Pierre Janiaud, l'ingé son de Johnny…(bonjour l'info !)
MOC Le 01/03/2002 à 11:48
Tiens, lui aussi il jouait du piano debout alors? wheheheh
TrashKahn Le 07/01/2003 à 20:08
On dirait que "le juke box vomit de l'amour" ou alors c'est mon état de ce soir qui . me fait entendre ça aujourd'hui. [merci pour les paroles]
Gwar Le 10/01/2003 à 14:19
Des rimes en ou, il est toujours dans le coup …
Superloustic Le 04/05/2003 à 05:18
C'est lui qui jouait dans Dance Dance Revolution ?
raoul77 Le 23/04/2004 à 06:51
J'y trouve un gout de Supertramp dans les couplets
momo_turbo Le 29/04/2004 à 16:43
"Et je largue tout, Comme un marin fou, Qui se noie debout, Sans plier les genoux " Quelqu'un peut m'expliquer l'intérêt de plier les genoux quand on se noie  ? O_o Non, non ne me répondez pas, "Je bois encore un coup, Y a l'oubli au bout ". Merci B&M, vous serez responsable de mon naufrage dans l'alcool :-)
TrashKahn Le 12/09/2004 à 16:13
Je confirme : "Le juke box vomit de l'amour" et non "m'enivre d'amour"
Plus conforme à Schultheis finalement.
Par contre il dis bien " Mais au roses," Je suis sur que c'est pas "morose" ou autre chose mais je me demande ce que signifie cette expression. Le soir ? le matin où les roses sont eclosent ?
pavane Le 03/12/2004 à 05:32
Moi une pochette comme ça, je la vois je l'achète, je ne peux pas résister… Vous êtes comme ça vous? Et tant mieux si y'a une superbe chanson comme ça dessus. Tu chantes ça quand t'as envie de tout larguer et finalement ça repompe!
tomaz Le 13/01/2006 à 00:11
Je mange des choux, en regardant les hiboux, je fais le caillou, quand passe les cariboux… cette chanson est un bijou bien de chez nous. Je confirme pour "Le juke-box vomit d'l'amour", pour le reste, je plaide non coupable.
morizzio Le 12/03/2009 à 12:53
extrait de son album 33t "abracadabra" en 1982,jean nous présente sa production d'éternel-écorché-vif,de dent-de-scie-en-dancing,de gala-en-galére,d'échéances-en déchéance,que devient-il,silence-radio,à part (peut-étre ?) sur BetM…..
Sonack Le 13/03/2013 à 08:45
Ne dit-il pas au lieu de "mais aux roses, un autr' bar" "Néon rose, un autr' bar", par opposition à la lumière bleue du premier bar?

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !