Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



The Ritchie Family - Brazil

Voir du même artiste


Titre : Brazil


Année : 1975


Auteurs compositeurs : Ary Barroso


Durée : 3 m 42 s


Label : Henry / Wea


Référence : 781.001


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Brazil !

You got me where you want me
You got me where you want me

You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me

Wouh !

(tudup X3)

Wouh-ouh-ouh-ouh
Ouh-Ouh
Ouh-Ouh Ouh-Ouh

You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me
You got me where you want me

(tudup X3)

You got me !
You got me !
You got me !
You got me !

Wouh !

(tudup X3)
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
morphee Le 09/04/2005 à 18:09
J'aime beaucoup le "enregistrement original de la version 1975" trompe-l'œil sur la pochette qui consiste à dire que ce n'est pas la version originale mais à le faire croire !
Le label c'est Henry, du prénom de M. Belolo, l'un des deux producteurs du groupe…
Obsidian Le 09/04/2005 à 20:43
Le look de la pochette ne fait pas vraiment brésilien, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais au fait, ça consistait en quoi une édition « spéciale disc-jockey » ?
fabien75020 Le 15/01/2006 à 01:17
Pour Obsidian. Les éditions spéciales DJ sont, à ma connaissance, de deux sortes:
1/pour faire "chauffer" en début de soirée en attendant le chaland (c'est le cas de ce type de mélodie) ou au contraire signaler aux habitués que c'est le dernier verre et qu'il va falloir dégager sous peu.
2/dans d'autres genres de rythmes, et notamment en reggae (ou plus exactement en ska original, c'est-à-dire début années 60), le disc-jockey ne se contentait pas de passer des disques. Il venait donner des infos ou commenter l'actualité, ce sur un fond musical. La plupart des "protests-songs" jamaïcaines, au moins jusqu'à la tentative d'assassinat contre Robert Nesta "Bob" Marley (lorsqu'il battait campagne contre Manley vers 1977/78) sont nées grâces à des disques de ce genre, que l'on appelle dans le vocabulaire français… un "instrumental", encore un anglicisme, employé au mode nominatif… Désolé. je ne sais si mes explications te suffisent.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !