Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Jean-Marc Thibault - Méfiez-vous des femmes

Voir du même artiste


Titre : Méfiez-vous des femmes


Année : 1992


Auteurs compositeurs :


Durée : 3 m 4 s


Label : Lederman


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

10 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

J'ai flashé sur une nana qui sûrement valait pas une thune
Il faut dire que nous les hommes on est souvent cons comme la lune
On se croit vachement branchés et on fait des marchés de dupes
Car on n'voit que c'qui est promis au dessous d'une mini jupe
Quand j'ai connu Malbina elle avait des trous a ses jeans
J'me suis dit cette nana pour l'habiller c'est pas la ruine
Mais depuis qu'on est ensemble elle porte des ensembles couture
Mon compte a la BNP n'aura bientôt plus qu'des ratures

Ah! méfiez vous des femmes, jeunes gens au cœur trop naïf
Elles ont je le proclame un esprit imaginatif
Pour nous créer des drames qui nous laissent le cœur a vif
Ah méfiez vous des femmes, elles n'ont pas que des bons motifs

Moi j'avais cru naïvement qu'y avait un petit pois dans sa tête
J'avais pas flairé en elle la grande intellectuelle esthète
Je lisais San Antonio et je trouvais ça beau, sublime
Elle a viré mes polars je n'lis qu'du Yourcenar, j'déprime
J'adorais le pompinois, pour elle c'est au chinois qu'on mange
Des trucs qui sont diététiques mais qu'y ont un physique étrange
Moi si quelque chose me plait c'est bien le beaujolais village
Devant le thé au jasmin je sens que je deviens sauvage

Ah! méfiez vous des femmes, jeunes gens au cœur trop naïf
Elles ont je le proclame un esprit imaginatif
Pour nous créer des drames qui nous laissent le cœur a vif
Ah méfiez vous des femmes, elles n'ont pas que des bons motifs

Quand elle embrasse un garçon elle prétend que c'est son grand frère
Si un mec caresse ses cheveux c'est toujours un neveu d'sa mère
Quand elle retrouve un parent on sent que ça la rend heureuse
J'commence a trouver qu'cette fille a vraiment une famille nombreuse
Mais malgré tous ces ennuis quand arrive la nuit tout change
Celle dont on croyait démon devient sous l'édredon un ange
Un ange un p'tit peu pervers qui sait m'amener vers l'extase
J'pourrais jamais la quitter et pour ma liberté c'est nase

Il faut aimer les femmes, jeunes gens n'soyez pas craintifs
Elles ont je le proclame un esprit imaginatif
Pour faire de l'existence un enfer et un paradis
Et on a bien d'la chance d'les avoir c'est moi qui vous l'dit !
Et on a bien d'la chance d'les avoir c'est moi qui vous l'dit !

Transcripteur : eagleyecorbier
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

8 commentaires (dont 2 archivés)
eagleyecorbier Le 10/08/2002 à 00:20
C'est grand, c'est beau, c'est jean marc thibault !!! :)
bolasbug Le 12/08/2002 à 02:38
Ah quand on entend ça on se dit que Maguy lui en a bien fait voir.
Obsidian Le 03/03/2005 à 22:47
Bolasbug: Moralité : Ma'm Thibault !
safarouk Le 20/10/2005 à 21:45
extrait de l'album (le printemps des valses et des javas) sorti en 1992
25453 Le 01/04/2006 à 18:34
ah jean marc thibault, mon grand jean marc, que ne compiles-tu tes œuvres sociologiques, philosophiques et morales en quatre tomes, pour le leguer à la posterité? il serait dommage qu'une telle clairvoyance se perde…
Steph0908 Le 09/08/2012 à 22:31
Ca sonne un peu comme du Serge Lama… Dommage qu'on n'ait pas les auteurs

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !