Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Alice Cooper - The black widow

Voir du même artiste


Titre : The black widow


Année : 1975


Auteurs compositeurs : Alice Cooper, Dick Wagner, Bob Ezrin


Durée : 5 m 38 s


Label : Anchor Records ‎


Référence : 2C 066-96 350



Présentation : Extrait de l'album-concept Welcome to my nightmare. Vous aurez reconnu la voix de Vincent Price dans l'introduction.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

10 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

(Exposé de Vincent Price)

Leaving lepidoptera… Please, don't touch the displays, little boy, aha cute! Moving to the next aisle we have Arachnida, the spiders, our… Finest collection.
This friendly little devil is the Heptothilidi, unfortunately harmless. Next to him, the nasty Licosa Raptoria, his tiny fangs cause creeping ulcerations of the skin (rire). And here, my prize, the Black Widow. Isn't she lovely and so deadly? Her kiss is fifteen times as poisonous as that of the rattlesnake.
You see her venom is highly neurotoxic, which is to say that it attacks the central nervous system causing intense pain, profuse sweating, difficulty in breathing, loss of consciousness, violent convulsions
And, finally… Death.
You know I think what I love the most about her is her inborn need to dominate, possess.
In fact, immediately after the consummation of her marriage to the smaller and weaker male of the species she kills and eats him… (rire) oh, she is delicious… And I hope he was ! Such power and dignity… Unhampered by sentiment. If I may put forward a slice of personal philosophy, I feel that man has ruled this world as a stumbling dimented child-king long enough ! And as his empire crumbles, my precious Black Widow shall rise as his most fitting successor !

These words he speaks are true
We're all humanary stew if
We don't pledge allegiance to
The Black Widow

The horror that he brings
The horror of his sting
The unholiest of kings
The Black Widow

Our minds will be his toy
And every girl and boy will learn to be employed by
The Black Widow

Love me
Yes we love me
Love him
Yes we love him
Love me
Yes we love him

He sits upon his throne and picks at all the bones of his
Husbands and his
Wives he's devoured
He stares with a gleam
With a laugh so obscene at the virgins and the children
He's deflowered

Love me
Yes we love me
Love him
Yes we love him
Love me
Yes we love him
Love me
Yes we love him

Our thoughts are hot and crazed
Our brains are webbed in haze
Of mindless senseless daze
The Black Widow

These words he speaks are true
We're all humanary stew
If we don't pledge allegiance to
The Black Widow
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
Flaming Youth Le 15/11/2016 à 20:25
Et oui, avant de faire la narration sur un illustre album de Michael Jackson, l'acteur Vincent Price (que tout bon fan de films d'horreur se doit de connaitre) nous a parlé de la veuve noire sur un album de Alice Cooper. Ajoutons que la sortie de Welcome to my Nightmare fut accompagnée d'une émission télé spéciale diffusée sur ABC (puis sortie en vidéo sous le titre The Nightmare) où chaque chanson de l'album (plus, pour une raison qui m'échappe, "Ballad of Dwight Frye", un titre de Love it to Death rendant hommage à un acteur des années 1930 que l'on a pu voir dans plusieurs films d'horreur de Universal) était présentée sous forme de "clip" avec monstres ou personnages bizarres dansants (très similaire à la mise en scène de la tournée qui suivit l'album) et le tout était lié par une sorte d'histoire où Alice jouait le personnage de Steven (un petit garçon qui deviendra ensuite un personnage récurrent dans les œuvres du sieur Cooper) dont les cauchemars étaient dirigés par Vincent Price.

Donc entre les monstres qui dansent et l'implication de Vincent Price, vous me pardonnerez si je ne trouve pas "Thriller" si extraordinaire que ça… ;)
Lescar64230 Le 04/02/2017 à 00:19
Un monument ! Alice is magic.
Placid Le 21/10/2017 à 10:31
Oui Flaming Youth, en effet,THRILLER est tellement au dessus de ça c'est certain qu'il est bien plus extraordinaire!

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !