Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Soirée Bide & Musique le 12 Octobre 2019


  Lieu : Péniche Marcounet, Paris, le 12 octobre 2019. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Gilbert Bécaud - Les marchés de Provence

Voir du même artiste


Titre : Les marchés de Provence


Année : 1957


Auteurs compositeurs : Louis Amade, Gilbert Bécaud.


Pochette : James Kriegsmann


Durée : 3 m 59 s


Label : La Voix de son Maître / Pathé-Marconi


Référence : 7EGF284



Présentation : Chanson, dit-on, inspirée par le marché provençal du cours Lafayette de Toulon.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

11 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Il y a tout au long des marchés de Provence
Qui sentent, le matin, la mer et le Midi
Des parfums de fenouil, melons et céleris
Avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent

Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
Ai franchi des pays que je ne voyais pas
J´ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
Ce monde émerveillé qui rit et s´interpelle

Le matin au marché

Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d´abricots ?

Voici l´estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets ?

Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L´accent qui se promène et qui n´en finit pas

Mais il y a, tout au long des marchés de Provence
Tant de filles jolies, tant de filles jolies
Qu´au milieu des fenouils, melons et céleris
J´ai bien, de temps en temps, quelques idées qui dansent

Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
Ai croisé des regards que je ne voyais pas
J´ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
Ces filles du soleil qui rient et qui m´appellent

Le matin au marché

Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d´abricots ?

Voici l´estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets ?

Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L´accent qui se promène et qui n´en finit pas

Ah la bella poutina ! Ah la bella poutina !
Pei ! Pei ! Pei ! Pei !

Transcripteur : scaracrabe
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires
scaracrabe Le 13/11/2016 à 20:30
Une âme charitable pour une pochette digne de ce nom ? [Y'a des gens sympas sur Encyclopédisque^^] (merci, merci…je m'incline).

Et pour la fin en provençal, je demande confirmation.
Dam-Dam Le 13/11/2016 à 21:25
Prestation télévisuelle : https://www.youtube.com/watch?v=ZLt_LT-TYTo
kaptain_kirk Le 19/11/2016 à 10:20
@scaracrabe :
Tu ne dois pas habiter la moitié sud de la France, car tu saurais que le provençal n'est pas un patois, mais une LANGUE !!!
scaracrabe Le 19/11/2016 à 10:21
Toutes mes excuses, Je sais que le provençal est une langue, bien sûr mais je ne savais pas que Gilbert parlait en provençal ici. Je suis en effet originaire du nord de la France.
Bon.. ai-je bien retranscrit ? C'était la question au départ.
duke hon Le 20/11/2016 à 09:26
Les marchés de Provence ont bien changé : ils sont devenus des pièges à c…euh…à touristes
hre mgþýe Le 20/11/2016 à 20:31
    Si on en croit l'article de wikipedia, une langue et un patois, c'est un peu la même chose, sauf qu'il y a une nuance dépréciative dans le mot patois.

    Pour ma part, quoique du sud (mais ouest plutôt) j'aurais rangé le provençal dans les patois, parce que fort proche du français (et de l'italien, de l'espagnol, tous des évolutions du latin), contrairement au basque ou au breton qui sont des langues totalement différentes. Mais bon, je ne voudrais pas que les provençaux se sentent insultés, hein !

    On va dire que le provençal est un dialecte, ça mettra tout le monde d'accord !

    Ah oui, une petite recherche semblerait indiquer qu'une poutina, quand ce n'est pas la femme d'un dirigeant russe, ce sont des alevins :

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !