Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Michel Piccoli - L'Art d'aimer

Voir du même artiste


Titre : L'Art d'aimer


Année : 1976


Auteurs compositeurs :


Durée : 3 m 4 s


Label : Adèle


Référence : 42120


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

23 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Femmes, ne refusez point à l'ardeur de vos amants les plaisirs qu'ils sollicitent. La beauté est un bien périssable. Le fer, le caillou s'usent, s'amincissent par le frottement, mais cette partie de vous-même résiste à tout et vous n'avez point à craindre pour elle les mêmes effets.
Femme fais attention surtout de ne pas laisser croire à ton amant qu'il n'a point de rival. Sans la rivalité l'amour ne dure guère. Qu'il voie sur ta couche les traces d'un autre possesseur de tes charmes et sur ta gorge meurtrie les marques de ses caresses. Qu'il voie surtout les dons que t'a faits son rival. Que ta langue le charme en lui cachant tes projets. Caresse-le pour mieux le perdre, le doux miel couvre le poison le plus subtil.
Et toi, jeune amant, si tu as à cœur de conserver l'amour de ta maîtresse, fais en sorte quelle te croie émerveillé de ses charmes. Sois l'amant dont elle arrache les cheveux dans sa fureur jalouse. Sois celui dont elle déchire le visage avec ses ongles, dont la vue fait couler les larmes quelle regarde d'un œil farouche.
À ses pleurs, mêle les plaisirs de l'amour et ne te hâte pas trop d'atteindre le terme du plaisir et sache par d'habiles retards y arriver doucement. Puis viendront les plaintes mêlées d'un tendre murmure, les doux gémissements et ces paroles agaçantes qui stimulent l'amour. Voguez de concert vers le port. La volupté est au comble, lorsque vaincus par elle, l'amante et l'amant succombent en même temps.

Transcripteur : Balto + saperlipopette
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

36 commentaires (dont 17 archivés)
perceneige Le 01/02/2002 à 16:28
Grandiloquent désuet ampoulé kitschissime torride démodé sublime !! Je ne suis pas déçue !!!! …après recherche je peux vous affirmer que c'est un texte d'Ovide (poète latin mort en 17 pas 1917 hein 17 après JC) même que j'ai le bouquin hihi. Voilà voilà, un commentaire pas bidon ,o)
mactourba Le 22/04/2002 à 22:40
finalement, il garde plus sa dignité que JFMaurice…heureusement que le chœur derrière bidifie le tout.
calamiteux Le 02/06/2002 à 16:23
"Production : Adèle" : c'est la maison d'édition musicale de Pierre Perret…
xophe Le 23/07/2002 à 15:20
Les chœurs et la basse sont terribles. Personne a la version musicale ? C'est pour écouter dans un ascenseur…
gradubide-et-musique Le 17/08/2002 à 19:34
Personne n'a encodé la face B ? Avec un titre pareil ("Alors, c'est oui ?"), ce doit être un monument de la drague !
tachon Le 24/08/2002 à 13:29
La musique ressemble à la BO de la Boum.
tdebacker Le 04/12/2002 à 22:00
J'aime le passage sur les conseils prodigués au jeune amant : comment faisait-on donc avant ?
c_perdu Le 11/04/2003 à 23:49
Bon sang mais c'est vraiment une traduction du texte d'Ovide !! Il fallait oser, l'un des monuments de la littérature mondiale. A écouter religieusement (vous pouvez y aller, c 'est paien lol)
JF_maniac Le 07/09/2003 à 16:10
J'ai du traduire ce texte il y a trois ans pour mon cours de latin…"L'art d'aimer d'Ovide" …ce texte est terrible et caustique au possible…
eric1871 Le 29/12/2003 à 01:53
Musique de Bernard Gérard, compositeur de musique de films…
source : http://perso.wanadoo.fr/scopia/45t1.html
Obsidian Le 01/02/2004 à 22:04
Qu'est-ce que c'est que ce pousse-à-l'adultère ?
C'est comme cela que l'on brise des couples et que l'on provoque des drames conjugaux.
M. Piccoli, je ne vous félicite pas.
Old Schoolissimo Le 16/03/2004 à 12:02
Une musique de film de boulle disco-kitsh early 70's avec un texte dit avec autant de talent qu'un bateleur vendant des casseroles au marché le dimanche matin. Presque aussi bien que le disque promotionnel dit par Marie-Christine Barrault au sujet de l'encyclopédie de la sexualité (une merveille).
youpi la vie ! Le 20/01/2005 à 16:21
Mais que diable était-il allé faire dans cette galère? Le cinèma et la chanson française ont rarement fait bon ménage, à l'exception des magnifiques Charlots. Heureusement pous nous, esprits pervers.
Gozette et Gogo Le 04/09/2005 à 02:52
T'inquiètes pas, Lucio : à chaque auteur clamecé son Nick Rodwell.
foxyfred Le 25/10/2005 à 01:22
Après Jean Gabin, Jean François Maurice, Sheila, Dalida, Jean Pierre Descombes, Maryse, encore un de ces slows érotisé, qui se devait de faire exploser les braguettes… Pour ma part, c'est raté !
almelio Le 08/08/2007 à 14:04
J'aurai préféré la petite voix ingénue de Marie Möör plutôt que de ce vieux satyre sadien. On a l'impression qu'il cache des menottes dans son dos.
Gigithegigiiiiiii Le 10/12/2008 à 10:56
L'adaptation a été faite par Pierre Perret c'est ce qui est indiqué sur le disque.
La face B mériterait de rejoindre la base au plus vite….
mealone Le 22/04/2010 à 01:51
Jésus… Au risque de ne pas faire dans la subtilité, je dois dire que ça poutre sa maman !
sandynette Le 22/08/2012 à 17:10
magnifique , il ne m'aurait pas fait craquer par son physique ,mais là….ces paroles sur cette voix….j'adore !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !