Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



B Movie - Nowhere girl

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : Nowhere girl


Année : 1982


Auteurs compositeurs :


Durée : 3 m 45 s


Label : Some Bizarre / Sire Records


Référence : 100 224


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

9 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Nowhere girl you're living in a dream
Nowhere girl you stay behind the scenes
Nowhere girl you never go outside
Nowhere girl cause you prefer to hide

Every day, every night ?
In that all old familiar light
You hang up when i call you at home
And I try to get through
Ant I try to talk to you
But there's something stopping me from getting through

Nowhere girl what you had you need
Nowhere girl all functional and neat
Nowhere girl in self-imposed exile
Nowhere girl a martyr-like denial

Every night, every day
In that all old familiar light
You hang up when i call you at home
And I try to get through
And I try to talk to you
But there's something stopping me from getting through
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

18 commentaires (dont 1 archivé)
Helloween Le 26/02/2002 à 11:48
Ce qu'on appelle un "one shot" !
goudurisk Le 14/11/2002 à 18:43
la version longue avec son intro piano / batterie est carrément démente, très anglaise comme le souligne supaniko. Dis-donc Bidemaster, comment puis-je te transmettre les images des pochettes ?
galapiat Le 18/01/2003 à 09:25
Sublissime trait d'union entre la new-wave et la techno-pop. L'intro du maxi 45 est divine et n'a pas son égal dans la progressivité. Morceau indémodable, trop peu connu.
goudurisk Le 28/03/2003 à 12:26
Une toute ch'tite correction a apporter aux paroles du refrain:
il faut inverser le "every night, every day" par "every day, every night" sinon ça ne rime pas avec "familiar light" et c'est le monsieur qui le dit vers 3'24" du EP!
uecic Le 28/10/2003 à 17:43
J'adore ce truc.
graphiboy Le 05/12/2003 à 19:13
Petit détail : à la fin du morceau, le chanteur soupire "Maria". C'est pour cette fille que la chanson a été écrite. Elle était l'égérie du groupe; mais aussi la cause de sa séparation… C'est d'ailleurs elle qui est sur la couverture. Comment je le sais ? en 1989, j'ai voulu acheter une batterie à un particulier… il ne s'agissait que du batteur du groupe !
goudurisk Le 23/12/2003 à 12:26
Sans déconner?!? Alors tu me scies, me sidères, m'en bouches un coin! Joli coup de bol :o)
kent64 Le 24/12/2003 à 10:39
Il me semble bien que ce n'est pas un "one shot". B-Movie avait sorti en effet un autre morceau de choix qui avait eu un succès d'estime et qui était assez exitant. Ce morceau s'appelait "Marylin dreams". Qui peut me le confirmer ?
graphiboy Le 03/01/2004 à 17:40
Je confirme que le morceau "Marilyn Dreams" est cool ! autant que le sont "Remenbrance day" ou "A letter from afar"… par contre, Je n'ai jamais entendu autre chose que "Nowhere girl" sur les ondes ou en boîte…
Un salut à goudurisk avec qui j'ai sûrement plein de goûts en commun.
goudurisk Le 20/02/2004 à 12:54
Genèse du titre, tiré de la bio du groupe (voir le lien sur la page B Movie)

"Par un matin obscur et froid de décembre, Ils prirent la route pour leur première tournée européenne - Amsterdam, Lieden, Hemstede, Nijmegen & Apeldorne en Hollande, Koningshukte en Belgique, Paris & Lyon en France et Barcelone & Madrid pour l'Espagne. La nouvelle arriva au cours de la tournée que Deram avait décidé que le premier single extrait serait Nowhere Girl. De retour, les B Movie rencontrèrent le producteur Steve Brown et se mirent au travail au Trident Studio de Soho. Il fut décidé de séquencer la ligne de basse pour ne pas faire appel à Lou néanmoins ce dernier se révéla utile quand il fallu trouver une fille pour enregistrer les rires hystériques en début de morceau. Il revint avec une touriste italienne qui ne ménagea pas sa peine ; d'autres sons étranges comme le bris de cendriers et les explosions synthétiques furent ajoutés à cette atmosphère spontanée. Les percussions étaient jouées 'live' et la piste piano sur la version longue fut un des grands moments de B Movie : un véritable pianiste sur un Steinway à queue. Unr amie de Nottingham dénommée Maria fit les délicates harmonies au milieu de la chanson tandis que Paul exécuta finalement le superbe solo de guitare typé espagnol. Le résultat final était un morceau pop superbement élaboré dont Stevo disait qu'il propulserait B-Movie."
Curieuzeneuze Le 20/02/2004 à 13:27
Je suppose que c'est Leiden, Heemstede, Apeldoorn et Koningshooikt… ;o)
goudurisk Le 23/02/2004 à 17:48
euh…… comment ne pas te donner raison, cher autochtone ?? :o)
J'imagine que la transposition du flamand vers l'anglais que j'ai ensuite bêtement recopiée a dû laisser quelques plumes en-cours de route…
FB007 Le 30/08/2006 à 11:38
Je cherche la version 12" depuis des années. Si vous avez des références pour que je l'achète. Galapiat et Goudurisk ont raison, c'est un morceau d'anthologie trop méconnu.
carlejoe Le 03/06/2007 à 21:07
suoper ce groupe le titre etais l'indicatif d"une emission de radio local dans les années 80
Konnoisseur Le 22/07/2007 à 23:22
la girl est de nowhere, la pochet est pomped sur le photographe germano-britton Bill Brandt
phildj Le 24/08/2009 à 15:08
terrible la version 12" nowwhere girl, il existe aussi une version plus rock sur leurs album "forever running" de 1985.
Futur in the Past Le 07/10/2013 à 04:36
Ce son est bon ! Surtout les 2 premières minutes !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !