Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Rodolphe - Ce soir, c'est Noël

Voir du même artiste


Titre : Ce soir, c'est Noël


Auteurs compositeurs : Rémo Forlani


Durée : 6 m 27 s


Label : Festival


Référence : EP - 1062


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

2 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Ce soir, c'est Noël.
Pardon, mon vieux nounours. Tu es fâché ? Oui. C'est pas gentil de me regarder comme ça avec tes yeux en verre tout de travers. Pourquoi tu boudes ? Si tu es fâché, moi je serais fâché et notre Noël sera tout gâché.
Pourtant à Noël tout le monde devrait être content, tout le monde ! Pourquoi tu es fâché ? Parce que tout à l'heure je vais trouver des beaux jouets tout neufs dans mes chaussures. Alors tu crois que je ne t'aimerai plus. Parce que toi tu es tout usé, tout décousu. Mais je t'aimerai toujours, mon nounours. C'est forcé.
Même si le Père Noël met dans mes chaussures la fusée pour aller dans la Lune que j'ai demandée dans ma lettre. Même s'il m'apporte la panoplie de trappeur canadien avec une casquette en vraie patte de lapin. Même s'il m'apporte les plus beaux de tous les joujous. Toi, je t'aimerai toujours autant.
Parce que toi mon vieux nounours, tout usé, tu es le premier des jouets que l'on m'a donnés. Tu t'en rappelles ? J'étais tout petit, tout petit. On dormait ensemble tous les deux. Et quand j'ai essayé de te porter pour la première fois, je suis tombé sur mé. C'était forcé, tu étais plus lourd que moi. Et quand on a perdu ton oreille, ta belle oreille en poil, elle était sous le buffet. Moi je voulais te la recoller mais j'avais peur de te piquer en mettant une épingle. C'est Maman qui te l'a recousue. Elle a bien fait attention. C'est elle aussi, ma maman, qui t'a arrangé la fois que je t'ai lavé. Tu étais tout chiffonné, tout mouillé, mon pauvre nounours. Et moi je te regardais quand ma maman te repassait. J'avais mal pour toi, mon pauvre nounours. Bien sûr, tu n'as pas pleuré. Mais avec des yeux en verre, on ne peut pas savoir. Tu regardes toujours comme ça, tout rond, tout droit. Peut-être que tu voudrais parler. Et tu ne dis rien.
Ce soir je voudrais que tu sois content. Partout dans toutes les maisons, il va y avoir des sapins, des bougies. Et puis il va y avoir une naissance. C'est beau, une naissance. Ce sera un beau p'tit garçon. Tu sais, le pauvre petit enfant Jésus, il va naître dans la paille. C'est quand même triste de naître un soir comme celui-là, où tout le monde s'amuse. De pas même avoir de berceau, de naître comme ça dans une étable pleine de courants d'air. Heureusement il y aura un bœuf et un âne pour le réchauffer. Et puis des rois qui viendront le voir avec des trésors, de l'encens. Mais tout ça, c'est pas bien des cadeaux pour un bébé. Mais après un peu plus tard, il viendra des bergers avec du lait, des moutons. Et même un petit oiseau dans une cage, un joli petit oiseau avec des plumes de toutes les couleurs. Tu vois, mon nounours, il recevra quand même des cadeaux, ce bébé.
D'abord quand c'est Noël, tout le monde doit recevoir des cadeaux. Tout le monde, tout le monde ! Tous les petits enfants ! Pardon, mon nounours, tu crois que le Père Noël, il a le temps de s'occuper de tous les petits enfants ? Même des p'tits pauvres qui vont dans les rues ? Peut-être qu'il y en a qu'il ne connaît pas. Peut-être que tout à l'heure des p'tits enfants vont pleurer parce qu'il n'y aura rien dans leurs souliers. Après tout, le Père Noël, il n'a peut-être pas le temps de s'occuper des pauvres petits enfants. D'abord, s'ils sont perdus, comment il pourrait les retrouver ?
Il faut faire quelque chose, nounours ! Tiens, je vais appeler le Père Noël. Peut-être qu'il m'entendra du haut du ciel. Père Noël ! Père Noël ! Père Noël ! Tu m'entends ? Bien sûr, tu ne peux pas me répondre. Alors je te dis quand même de bien regarder dans la rue quand tu seras là-haut sur mon toit. Et si tu vois des p'tits malheureux, tu leur donneras les jouets que je t'avais commandés pour moi. Tant pis pour ma fusée pour aller dans la Lune, tant pis pour mon costume de vrai trappeur canadien avec une casquette en vraie patte de lapin. Tant pis Père Noël. Moi je serai content de faire plaisir à des p'tits enfants malheureux.
Moi j'ai mon vieux nounours et ça me suffit bien. On est des vieux amis tous les deux. N'est-ce pas, mon nounours ? Tu me dis oui ? Oui-oui-oui ? Tu me dis oui. Alors on n'est plus fâchés. On est contents ! Tout à l'heure quand les bougies de l'arbre de Noël vont s'allumer, tes yeux en verre seront tout brillants, tout brillants. Et les gens croiront que c'est à cause de la lumière. Mais moi je saurai que c'est parce que tu es content parce tout le monde est content quand c'est Noël. Allez, mon nounours, Joyeux Noël !

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
matt tracker Le 24/12/2010 à 15:16
il fien d'alssasse Non ? Il a un accent de l'est de la france (j'aime beaucoup)
michelrobico Le 20/12/2013 à 14:20
Ah bah, ils vont être contents les petits malheureux avec un costume de vrai trappeur canadien ! Avec une casquette en vrai patte de lapin !
kaptain_kirk Le 26/01/2014 à 12:59
Un précurseur du slam, avec un texte (de Remo Forlani ?!?) à faire pleurer dans les chaumières.

Chapeau bas pour le gosse qui interprète ça : c'est plutôt bien vu.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !