Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Marthe Méry - Rêve de vacance

Voir du même artiste


Titre : Rêve de vacance


Auteurs compositeurs : André Bacq - Fernandez M. G. - Dave Martin


Durée : 2 m 21 s


Label : RBS


Référence : 0006


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

5 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

J'ai rencontré en Espagne un beau gars espagnol
Le jour de mes vacances à la Costa del Sol
Il s'appellait Don Quichotte, il m'appellait Conchita
Et dans une roulotte, on a fait la corrida

Des moustaches de rêve, des yeux comme des charbons
Un sourire de gitan qui arrachait l'corazon
Sous le ciel sans nuage il chantait flamengo (sic)
Allongé sur la plage il m'apprit le tango

Viva le tango olé, le tango tango au lit
Comment pouvoir résister à ce tango rêverie

Il était si mignon, bronzé par le soleil
Il a troublé mes rêves, les nouilles de mon sommeil (sic)
Je lui disais "te quiero, te quiero" en espagnol
Tu seras mon Quichotte, Quichotte de mi amor

Beauté de la nature, roi de la paëlla
À l'ombre de la casa on a fait la fiesta
Sous le ciel sans nuage il chantait flamengo (sic)
Allongé sur la plage il m'apprit le tango

Viva le tango olé, le tango tango au lit
Comment pouvoir résister à ce tango rêverie
(bis)
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

7 commentaires
hug Le 02/05/2010 à 21:14
Tiens, une nouvelle pochette de Marthe Méry ! ça a dû mal se passer avec le photographe qui l'avait fait poser sur la chaise !
Claude Bukowski Le 02/05/2010 à 22:15
De là à poser sous un réverbère, dans une attitude à attirer le chaland… franchement, Marthe, vous vous dévergondez !

Cela dit… soit le titre de la chanson a été mal orthographié par nos administrateurs (ce dont je doute fort) ; soit Marthe rêve d'un poste vacant, mais lequel ? soit cette pochette peut rejoindre la pléthore de pochettes à fautes d'orthographe de la base. (Et pourtant ce n'est pas du Gamm !)

Bon, ça y est j'ai entendu ce merveilleux titre ; elle fait une fixette sur les espingouins ma parole ! Et bien sûr, pas plus de "vacance" dans cette chanson, que de tango dans la musique traditionnelle espagnole…
milou-milou Le 03/05/2010 à 22:02
Cette chanson me fait le même effet que d'entendre Massimo Gargia évoquer ses premiers jobs.
hre mgþýe Le 19/05/2010 à 01:04
Interprétation toujours magistrale de La Dame En Blanc, et comme toujours une évocation de la Costa Brava mystérieuse et sauvage (comment ça "c'est hérissé de HLM immondes de Cadaquès à Sitges" ?) où on notera quand même que :

- le tango est une danse Argentine. Parler de tango espagnol, c'est un peu comme si on situait New York en Angleterre.
- Elle m'expliquera comment elle danse allongée sur la plage, mais je pense plutot que le canaillou, sous couvert de "cours de tango", lui a fait découvrir une autre activité, non moins ludique, mais dont il ne faut pas parler devant les mineurs qui pourraient nous lire sur ce site.
- "Flamengo" au lieu de "Flamenco", ben oui, ça rime avec tango, non ?
- Il est bronzé par le soleil. Marthe est une femme moderne, elle sait qu'on peut bronzer aussi en institut de beauté, mais que c'est moins bien.
- "Je disais "te quiero" en espagnol. Certes. Le jour où tu diras "te quiero" en suédois, tu me feras signe.
Gozette et Gogo Le 01/05/2012 à 13:52
Cher hre, j'apprécie la finesse de ton analyse. Je ferai cependant remarquer que lorsqu'il lui apprend le tango, ce n'est pas elle, mais bien lui, qui est allongé sur la plage. Il utilise donc, mutatis mutandis, les mêmes méthodes pédagogiques que mes profs d'EPS (enfin chez nous on disait profs de gym) quand ils nous apprenaient à faire des pompes ou des abdos : en l'occurrence, ils étaient debout et se contentaient de dire "Et voici la dernière série de 20 pompes" (ce qui leur permettait d'ajouter une série de 10 pompes, voire une série de 30 pompes, par la suite).
Fauvelus Le 27/08/2012 à 22:17
Si je puis apporter mon grain de seul à ces brillantes exégèses : l'interprétation ne permet pas de discerner à l'oreille si "Allongé sur la plage il m'apprit le tango", ne devrait pas plutôt se comprendre " "Allongés sur la plage, il m'apprit le tango" : anacoluthe audacieuse, mais qui ne dépare pas le style des grands poètes.
Curieuzeneuze Le 01/09/2015 à 10:55
Ca ma parait clair au refrain : "Viva le tango olé, le tango tango au lit" C'est bien un tango allongé.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !