Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Hautmont Belle-Ile 2017


  Lieu : Centre ville d'Hautmont, le 1 juillet 2017 jusqu'au 2 juillet 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Richard Gotainer - Caféine

Voir du même artiste


Titre : Caféine


Année : 1986


Auteurs compositeurs : Richard Gotainer - Claude Engel


Pochette : Michel Nafziger - Joël Le Berre


Durée : 3 m 53 s


Label : Virgin


Référence : 108285


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

19 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

La tête en croix, dans mes chaussons j'aspirais fort à l'allongeade
Je me doutais pas que sous l'édredon se tramait une embuscade
Je me voyais parti pour la nuit tant ma fatigue était énorme
J'en étais tombé sur le lit comme un tampon de chloroforme.

Au moment pile où je m'endors, j'en profite pour me réveiller
Le regard monté sur ressort, le reste au ras du plafonnier
J'ai dû m'en taper un de trop, c'est à chaque fois la même histoire
Elle frappe la nuit et dans le dos la félonie du café noir.

Elle choisit toujours bien son heure l'autre empaffée de caféine
Petit jus de percolateur je te hais toi et ta copine
On croit s'assoupir en sursaut on se réveille comme un cran d'arrêt
Petit café mon gros salaud café de trop que je le hais.

REFRAIN
Caféine
Moulu, moulu, moulu, moulu, moulu, moulu
Petit moka tu m'as moulu
Moulu, moulu, moulu, moulu, moulu, moulu
Petit moka tu m'as moulu
Je suis bouillu je suis foutu.

Au moment pile où je m'endors, j'en profite pour me réveiller
Le regard monté sur ressort, le reste au ras du plafonnier
J'ai dû m'en taper un de trop, c'est à chaque fois la même histoire
Elle frappe la nuit et dans le dos la félonie du café noir.

Malheur à celui qui la nuit a des retours de robusta
Des insomnies pur Colombie la fièvre de l'arabica
Ça finit debout sur le lit possédé par le cha-cha-cha
Malheur à celui qui la nuit est poursuivi par un kaoua' (bis).

REFRAIN

Au moment pile où je m'endors je finis par me réveiller.

Caféine
Moulu, moulu, moulu, moulu, moulu, moulu
Petit moka tu m'as moulu.

Ça finit debout sur le lit possédé par le cha-cha-cha.

Caféine
Moulu, moulu, moulu, moulu, moulu, moulu
Petit moka tu m'as moulu.

On croit s'assoupir en sursaut on se réveille comme un cran d'arrêt.

Caféine…
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires
Dam-Dam Le 07/03/2010 à 23:38
Les paroles, vingt ans avant Oldelaf et Monsieur D : [merci !]
Mezigue Le 09/03/2010 à 10:42
Pour ceux qui n'ont pas compris Dam-Dam:
FrVi Le 09/03/2010 à 15:00
Si on regarde attentivement la pochette, dans le bas, nous avons une injonction énigmatique :
N'écoutez surtout pas la face B c'est un sketch
On pourrait savoir ce que cache ce mystère ?
morphee Le 09/03/2010 à 17:34
C'est un sketch qui s'appelle "Je couche avec moi". On peut l'écouter sur son site officiel, ici : http://www.gotainer.com/web/concierge.php?r=2
Claude Bukowski Le 13/03/2010 à 13:53
Rectification dans le refrain : Je suis BOUILLU, je suis foutu.
(Tiré de l'expression toute empreinte de sagesse populaire : "Café bouillu, café foutu"). [Merci.]
whitewhale Le 25/07/2010 à 21:58
les chœurs, ça me rappelle la pub Maggi Maggi !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !