Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Marina Festival 2017


  Lieu : Port d'Hautmont, le 23 juin 2017 jusqu'au 24 juin 2017. Plus d'infos

Fiche disque de ...



Sophie Makhno - Les mignons

Voir du même artiste


Titre : Les mignons


Année : 2006


Auteurs compositeurs : Sophie Makhno - Barbara


Durée : 2 m 51 s


Label : Makhno Infopro


Référence : 2003003


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Avec des yeux plus grands que le ventre
Avec des mots plus grands que le cœur
Ils entrent dans notre existence
Côté tendresse, côté cœur
Ils nous racontent leur enfance
En se cachant sur nos genoux
Et je ne crois pas qu'ils plaisantent
Quand ils disent : "J'ai peur de vous"
Ils nous découvrent, ils nous adorent
Ils nous bercent avec des chansons
Ils font bien d'autres choses encore
Moi, je les trouve assez mignons

Avec une belle assurance
Une fois par mois, avec des fleurs
Ils nous proposent une existence
Côté coin du feu, côté cœur
Ils ronronnent dans nos corbeilles
Et viennent manger dans nos mains
Puis, de bonne heure, ils s'ensommeillent
Ça nous fait de joyeux matins
Ils nous embrassent, mais nous ignorent
Et chantent faux sur nos chansons
Quelquefois, ils font pire encore
Ça ne fait rien, moi je les trouve mignons

Un jour, ils refument la pipe
Qu'ils avaient jetée aux orties
Et voilà qu'ils prennent en grippe
La cage qu'ils s'étaient choisie
On se dit que l'on s'aime encore
En sachant que rien ne va plus
Ce monsieur, près de qui l'on dort
Mais pourquoi donc nous avait-il plu ?
On leur ouvre tout grand la porte
On n'a plus le cœur aux chansons
Bêtement, la vie les emporte
Dommage, ils étaient bien mignons

Avec des nuits de solitude
Avec des jours de fin de mois
On se refait des habitudes
À vivre seul, on vit pour soi
Et voilà t'y pas qu'ils reviennent
"Bonjour ! Tu vas bien ? Me voilà
Cette maison qui est la mienne
Tu vois que je ne l'oublie pas"
On ne dit rien mais l'on s'étonne
On a beau savoir la chanson
On la trouve assez polissonne
La dernière de nos mignons

Avec des yeux plus grands que le ventre
Avec des mots plus grands que le cœur
Ils reviennent dans notre existence
Côté tendresse, côté cœur
Et bien qu'on connaisse leur enfance
Et bien qu'on connaisse la chanson
Ça ne fait rien, on recommence
C'est vrai qu'ils sont mignons, mignons
Bof !
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
Petitcurieux Le 18/09/2007 à 16:12
Chanson co-écrite avec Barbara qui en fut l'interprète originale en 1966. Extrait de l'album "Évidente complicité" avec Jean-Jacques Genevard, sorti en 2006 peu avant la disparition de Sophie Makhno. Une interview extraite de cet album est disponible à l'écoute ici

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !