Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Philippe Clay - Mes universités

Voir du même artiste


Titre : Mes universités


Année : 1971


Auteurs compositeurs : Henri Djian - Sébastien Balasko / Daniel Faure


Durée : 2 m 53 s


Label : Polydor


Référence : 2056 076


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

25 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Mes universités
C'était pas Jussieu, c'était pas Censier, c'était pas Nanterre
Mes universités
C'était le pavé, le pavé d'Paris, le Paris d'la guerre
On parlait peu d'Marxisme
Encor' moins d'Maoïsme
Le seul système, c'était le système D
D comme débrouille-toi
D comme démerde-toi
Pour trouver d'quoi
Bouffer et t'réchauffer

Mes universités
C'était pas la peine d'être bachelier
Pour pouvoir y entrer
Mes universités
T'avais pas d'diplôme
Mais t'étais un homme
Quand tu en sortais
Nous quand on contestait
C'était contre les casqués
Qui défilaient sur nos Champs-Elysées
Quand on écoutait Londres
Dans nos planques sur les ondes
C'était pas les Beatles qui nous parlaient

Mes universités
C'était pas Jussieu, c'était pas Censier, c'était pas Nanterre
Mes universités
C'était le pavé, le pavé d'Paris, le Paris d'la guerre
Pourtant on tenait l'coup
Bien des fois entre nous
On rigolait comme avant ou après
Mais quand ça tournait mal
Fallait garder l'moral
Car y'avait pas de came pour oublier

Mes universités
C'était mes 20 ans pas toujours marrants
Mais c'était l'bon temps
Mes universités
Si j'en ai bavé je m'f'rais pas prier
Pour y retourner
Bien sûr l'monde a changé
Tout ça c'est du passé
Mais ce passé faut pas vous étonner
Il est tellement présent
Qu'on n'comprend plus maint'nant
C'qui n'tourne pas rond dans vos universités.
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

16 commentaires (dont 3 archivés)
ericmas Le 13/12/2007 à 18:23
Je me rappellerai toujours de lui comme le chanteur de la grande série les brigades du tigre (qui pourrait en remontrer aux séries Françaises actuelles à mon avis).
serval100 Le 15/12/2007 à 11:53
"Mes universités
C'était pas Jussieu, c'était pas Censier, c'était pas Nanterre"
15-20 après je comprends enfin un gag de Gotlib ! Dommage qu'il ait fallu la mort de Philippe Clay pour que je découvre ce titre.
tannis Le 15/12/2007 à 15:02
Sébastien Balasko… 1 quelconque rapport avec Josiane ?
arcacedris Le 16/12/2007 à 21:07
Adieu Monsieur Clay ! cette chanson, à l'heure de Mai 1968, avais remis les idées claires aux jeunes "maoistes pseudo révolutionnaires" en leur rappelant la vie durant l'occupation et relativisant leurs revendications de petits bourgeois. Un état d'esprit toujours présent dans le caractère de râleur invétéré du français moyen !
sisyphe Le 20/12/2007 à 09:49
Ahh ! Nostalgie ! Je me souviens de ce disque. Je suis né en 67, mon père avait dû l'acheter durant les Évènements. Faudra que je lui demande…
whitewhale Le 27/11/2008 à 13:18
Réac le Philippe Clay, non?
Le Sapin Sobre Le 27/11/2008 à 18:41
Dans le contexte de l'époque, c'est plus nuancé je pense.
Claude Bukowski Le 24/07/2009 à 23:04
Réac pas forcément ; Mais Phillipe Clay n'a jamais caché ses préférences politiques de droite.

[Il avait été balayé par la vague yéyé des années 60 mais avait refait surface après mai 68, avec quelques chansons anti-contestataires dont "Mes universités". Cette chanson, qui opposait l'esprit de Mai 68 à celui de la Résistance, l'avait situé clairement à droite. D'autant plus que dans la décennie suivante, il s'était s'engagé au RPR, le parti fondé par Jacques Chirac. Quand on lui demandait pourquoi il avait un engagement différent de nombre des artistes de sa génération (souvent de gauche), il répondait: "Justement parce que je suis différent !".]

Chanter ceci au début des années 70, c'était pour l'époque, effectivement assez décalé ; mais à y regarder aujourd'hui, avec du recul, cette chanson n'est pas si ridicule que cela.
gael27 Le 27/09/2009 à 20:34
Carrément pas ridicule cette chanson, une génération qui regarde la génération suivante, un témoignage donc… avec un rien de décalage dans cette musique très music-hall… ils sont peu nombreux les chanteurs plutôt à droite. On avait Philippe Clay, Serge Lama, Johnny Hallyday et Michel Sardou… Je compte pas Doc Gyneco, c'est pas un chanteur, non? si? Ah bon.
Gozette et Gogo Le 10/10/2009 à 02:43
Cette chanson m'intrigue depuis plus de trente ans… qu'est-ce que Philippe Clay essayait de prouver avec ça ? Je finis par penser que, bien involontairement, certes, cette chanson est a contrario le plus beau plaidoyer pour le mouvement de mai 68 !
En effet, j'ai toujours pensé que les ténors de ce mouvement, avec leurs déclarations grandiloquentes, sans compter les contradictions entre eux (entre trotskystes, maoïstes et autres, on se retrouvait souvent exactement dans la position du FPLP dont le pire ennemi était le FLPP (or something like that) dans "Life of Brian") pouvaient aisément prêter le flanc à la critique : un chansonnier talentueux aurait facilement pu en tirer un texte amusant et moqueur (et d'ailleurs on peut penser à Jean Yanne qui ne s'en est pas privé, notamment dans ses deux B.D. La langouste ne passera pas et Voyage au centre de la c… ulture). Au lieu de cela, que nous offre M. Clay ? Une opposition ridicule entre l'esprit de la Résistance et celui de mai 68 qui consiste essentiellement à dire "Nous on a eu la guerre, on en a bavé, alors vous vous n'avez pas le droit de vous plaindre". D'où l'idée (certes moqueuse) que le fait de n'être capable que de proposer d'aussi faibles arguments contre mai 68 est en soi un argument pour !
Pcmusic Le 18/10/2009 à 11:16
À mon avis, on ne peut opposer 2 générations, la Résistance et Mai 68 comme l'a fait Philippe Clay. Je ne pense pas que Mai 68 ne respecte pas la Résistance donc Clay est HS.
Le pire est cette phrase :

"Quand on écoutait Londres,
Dans nos planques sur les ondes,
C'était pas les Beatles qui nous parlaient"…

C'est complètement ridicule de faire une opposition entre De Gaulle et les Beatles. Circulez y'a rien à voir ! Mai 68 voulu que la jeunesse s'émancipe du souvenir de la guerre et pour moi c'est son plus beau message.
Maintenant qu'il chante :
"On parlait peu d'Marxisme, Encor' moins d'Maoïsme" ne me dérange absolument pas car on sait où ça menait…
virgulio Le 04/11/2010 à 03:05
Cette chanson est désignée comme l'un des sommets de la chanson réac' alors que "Et mon père" de Nicolas PEYRAC, c'était pas mal dans le genre, vous ne trouvez pas ?
finestras Le 03/05/2012 à 18:53
Une chanson que devait apprécier marcel jouhandeau. Lui qui se mettait à sa fenètre pour clamer aux cortèges : " VOUS FINIREZ TOUS NOTAIRE EN PROVINCE ".Une autre anecdote : Des manifestants avaient écrit sur les murs de l'académie française ACADÉMICIENS = ENCULLÉS.Maurice genevoix le vit en sortant,remonta dans les étages pour aller chercher une éponge et entreprit d'effacer….le L en trop.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !