Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

ACE - L'A.C.E, moi j'aime

Voir du même artiste

Voir plus d'images


Titre : L'A.C.E, moi j'aime


Interprète : A.C.E (Auteurs, compositeurs et éditeurs)


Auteurs compositeurs :


Durée : 6 m 10 s


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Le monsieur anonyme : Monsieur le Président, je vous remercie de nous avoir accordé ce rendez-vous. Je vous ai prié de nous l'accorder parce que j'ai auprès de moi une euh… jeune dame, auteur et compositeur, qui débute dans le métier, comme il est convenu de dire, et, elle voudrait s'adresser à vous pour que vous lui expliquiez quelle sont les meilleurs moyens de protection de ses droits, et je crois, particulièrement, de ses droits mécaniques. Je vais donc lui laisser la parole

La jeune auteur compositeur pleine de promesses mais qui garde malgrès tout la tête sur les épaules :Oui, il est bien évident que le… la protection du droit mécanique est très importante, puisque j'écris des chansons, et que, obligatoirement si on les enregistre j'ai besoin d'être protégée. Et dans l'ensemble de protections dont je peux bénéficier, je voudrais savoir quelle est la protection la plus efficace, et à quelle société je devrais adhérer pour cela

Le monsieur : Je crois la plus efficace est peut-être la plus immédiate, la plus rapide aussi…

La Dame : Ce qui est le plus immédiat est le plus rapide, bien sûr. Mais que crois que le Président Paresse va vous répondre à ça

Le Président Paresse : Eh bien la plus rapide je crois c'est de s'adresser justement à une société qui est spécialisée dans le contrôle et la gestion du droit de reproduction mécanique comme l'ACE c'est à dire la société des Auteurs Compositeurs éditeurs pour la gestion du droits de reproduction mécanique. Parce que euh il est évident que poufff pour un auteur ou un compositeur huuuu la première chose dont il doit se préoccupper c'est justement d'obtenir un enregistrement de son œuvre.
Sans enregistrement, d'abord il euh il lui sera difficile de trouver un éditeur mais il lui sera uh oh également très difficile d'obtenir des passages à la radio à la télévision et on sait très bien à l'heure actuelle que cela constitue pour l'auteur un moyen de propagande absolument indispensable.
Par conséquent à l'ACE nous sommes en mesure de protéger immédiatement l'auteur au point de vue du droit de reproduction mécanique ce qui n'empèchera pas ledit auteur dans quelques semaines ou dans quelques mois de solliciter son adhésion à la SACEM qui elle le protègera pour le droit d'exécution publique.

Le monsieur : En somme, monsieur le président, euh, si je comprend bien ce que vous venez de nous dire, l'ACE est un moyen rapide, immédiat, de protection d'un jeune auteur sur le plan de l'enregistrement mécanique. Mais je crois que vous avez évoqué tout à l'heure, dans vos explications le problème de la SECAM, et je crois qu'à ce sujet vous aviez aussi, madame, des questions à poser au Président Paresse ?

La Dame : Oui, monsieur le Président. Donc, supposons que j'ai adhéré à l'ACE, je suis protégée dans l'immédiat sur le plan de reproduction mécanique. Et par contre si on joue la chanson que j'ai écrite, si on la joue en public, qu'elle est exécutée en public, soit au moyen d'un disque, si ce disque est en registré et diffusé en public, ou bien joué par un orchestre, alors à ce moment là pour être protégée, je dois adhérer à la SACEM. Pouvez-vous me dire quelles sont les formalités à accomplir pour adhérer à la SACEM

Le Président Paresse : Ces formalités sont assez simples, il s'agit de la constitution d'un dossier, de euh du parrainage par deux auteurs eug composit ou compositeurs définitifs, et aussis d'un examen. La SACEM est plus habilitée que moi pour vous donner groumph le détail de ces formalités, mais je dois cependant préciser que l'ACE restera à votre disposition pour vous faciliter la tâche

La Dame : Et en quoi consiste cet examen ?

Le Président Paresse : Oh cet examen est assez facile, s'il s'agit d'un auteur on demande d'écrire euh quelques vers sur un sujet donné, et s'il s'agît d'un compositeur d'harmoniser quelques mesures sur un thème qui est fourni par la SACEM.

Le monsieur : Monsieur le Président, je vais vous demander peut-être de faire un petit retour en arrière, et de bien vouloir nous faire un bref historique de ce que sont ces différentes sociétés d'auteur. L'ACE, d'abord, dont vous êtes le président, la SDRM, ou société de droit de reproduction mécanique, dont vous avez été vous-même le président pendant quatorze années, et la SACEM naturellement dont nous venons de parler. Mais c'est surtout à propos de l'ACE et de la SDRM que j'aimerais que vous me donniez quelques explications.

Le Président Paresse : Mais bien volontiers, eurrrh il faut que nous revenions en arrière comme vous venez de le dire. En 1934 il existait en France une société qui s'occuppait de la perception de droits de reproduction mécanique. C'était la société EDIFO, mais c'était une société commerciale à laquelle euhhh appartenait plus les éditeurs qui eux confiaient leur répertoire à 100 % que les auteurs et compositeurs qui n'avaient pas encore entrevu tout l'immense débouché que pouvait représenter pour eux le droit de reproduction, et cette société commerciale ne donnait pas satisfaction à certains auteurs dont j'étais et…

Hélas, ici l'enregistrement s'arrête brusquement ! Saurons nous un jour comment le Président Paresse a secoué le joug impérialiste de la société EDIFO et de ses petites mains potelée à fondé la SDRM pour assurer aux auteurs et aux compositeurs des lendemains qui chantent ? La chrétienté à soif de détails !



Transcripteur : hre mgbye
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires (dont 1 archivé)
Petitcurieux Le 10/07/2007 à 20:08
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'A.C.E sans jamais oser le demander.
jgabm Le 11/07/2007 à 22:28
rien a voir avec ACE delicat …
drolement longuet mine de rien cette discussion

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !