Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Evénement à venir :

  Marina Festival 2017


  Lieu : Port d'Hautmont, le 23 juin 2017 jusqu'au 24 juin 2017. Plus d'infos

Lili Drop

Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
Dans la programmation générale Vignette de Lili Drop - Tartine breakfast 1982 Tartine breakfast
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Lili Drop

2 commentaires
a200tq Le 01/07/2007 à 16:43
Lili Drop a été fondé en 1979 par Olive (qui avait participé à la naissance de Téléphone) et qui est composé, en plus d'Olive de Violaine et Körin, la future Enzo Enzo. Le morceau le plus connu de ce groupe est "Sur ma mob" sorti en 1979.

Lili Drop a cessé d'exister après le printemps de Bourges de 1983 pour se reformer le temps d'un concert en 1988. Il est à noter qu'Olive, le fondateur est décédé en 2005.

Un lien sur Lili Drop : http://www.e-monsite.com/lilidrop/
talking head Le 09/07/2010 à 04:14
Lili Drop, une belle cause perdue.

Leur carrière s'annonçait bien : considérés comme les petits frères et sœurs de Téléphone, ils avaient débuté par deux 45 tours, "Sur ma mob" et "Agent secret", qui étaient pas mal passés en radio, et qui avaient même connu un certain succès de vente. Et puis, automne 1980, ils sortent leur 1er album … et, suicide commercial, ils ne mettent pas ces deux singles dessus. Résultat : personne n'a acheté le disque. Le groupe ne se remettra pas de cet échec.

C'est pourtant un bon album, "Monde animal", plein de sincérité, avec plusieurs réussites comme "Clean magic", "Le singe" ou "Oui oui oui".

Malgré une maison de disques peu motivée, il y en aura un second, sobrement titré "N", en 1982, produit par John Brand (qui s'illustrera peu après avec Aztec Camera, les Waterboys et surtout The Cult), et auquel participe Seggs, le bassiste des Ruts DC, un proche de Violaine. Un disque assez a^pre, avec comme titres majeurs "Paulo", un instrumental à la Satie, ou des morceaux comme "Faute aux photos", chanté par Violaine, et "Soleil noir", une sorte de complainte désespérée. Il y avait aussi un single, "T'oublier", faussement léger, qui passera totalement inaperçu.

Minés par des problèmes d'ordre divers, ils se sépareront peu après. Le leader, Olivier, tentera d'épisodiques come-backs, avant de mourir en 2006.

Une histoire triste, finalement, une histoire de malchance aussi que celle de Lili Drop, un groupe au réel potentiel, et au talent peut-être trop personnel pour rencontrer le grand public.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !