Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Magdalith

Présentation "Son chant est un langage intégral qui se dispense de paroles."

"Je suis un pommier qui donne des oranges mi-figue mi-raisin."

En se présentant ainsi elle-même, Magdalith ne cherche pas à décourager toute analyse. Elle barre simplement la route aux poseurs d'étiquettes, aux faiseurs de définitions, parce qu'il y a des gens qui se surprennent eux-mêmes, et Magdalith est de ceux-là.

Sa voix, pleine de géographies inconnues et pourtant familières, est comme la révélation de nous-mêmes, d'un passé enfoui dans les sables morts d'un désert, d'un futur qui gravit les première marches de l'espace et dont la musique si l'on devait l'espace en musique ne saurait être que celle de Magdalith.

"Je suis une danseuse sur cordes vocales," dit-elle encore.

Mais cette boutade, pas plus que qu'une photo sous-exposée, ne saurait montrer quelle est la "performance" Magdalith.

Défi à toutes les clefs de sol, alpiniste de la double croche, toboggan sur trois octave… Tout cela est vrai aussi.

Mais le vrai phénomène Magdalith n'est pas là.

Le vrai phénomène c'est que le moment de surprise passé la prouesse s'efface devant ce qui est la réalité profonde : Magdalith, c'est une âme, c'est le chant de l'Humanité de son berceau à sa mort.

Et lorsque Henri Sauguet dit d'elle qu'elle est cataloguée hors-catalogue, c'est vrai : Elle a l'air de ne ressembler à personne.

Mais est-ce vraiment ne ressembler à personne que de porter en soir toutes les vois du monde ?


[Texte de Eddy Marnay, au dos de la pochette de Caucaserie / …Et pour les enfants]
Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
par années de sortie | par ordre alphabétique
Dans les programmes spéciaux Vignette de Magdalith - …Et pour les enfants 1973 …Et pour les enfants
Dans la programmation générale Vignette de Magdalith - Caucaserie 1973 Caucaserie
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Magdalith

9 commentaires
jihemji Le 27/03/2007 à 13:34
Au début des années 70, cette chanteuse française qui "danse sur cordes vocales" enregistre chez Polydor le SP "Caucaserie/Et pour les enfants", le LP "Magdalith" avec ses propres compositions dans lesquelles sa voix de contralto couvrant 3 octaves est soutenue par Marc Chantereau (percussion, orgue, xylophone) et le LP "Grégorien".
Juive convertie au catholicisme,elle devient religieuse ne sortant de son Carmel que pour de rares concerts.
Sœur Magdalith se spécialise dans le chant grégorien et continue d'enregistrer EP et LP chez Studio SM.Elle a obtenu Le GP du Disque pour son album "L'Heure des Prophètes" .
Gigithegigiiiiiii Le 19/12/2007 à 09:46
et dire que j'avais 2 de ses LP dans mes archives sans les avoir jamais écoutés . Je m'en mords les doigts et ma platine vinyl m'en veut. Elle a quelque chose d'Ima Sumac.
Le Sapin Sobre Le 28/03/2008 à 23:57
Un moment, je me suis demandé si ce n'était pas Lisa Gerrard, mais ça n'a duré qu'un moment. Dommage, c'eût été le scoop ! :)
Fauvelus Le 26/11/2010 à 01:21
Née en 1932.
finestras Le 13/06/2012 à 23:04
Elle a l'air étrange mais je la trouve jolie.
hug Le 03/10/2012 à 14:10
Elle me fait penser un peu à Pauline Ester (Photo album "Le monde est fou") avec un air de Dalida également. Et c'est bizarre, les univers de ses deux chanteuses, si opposés soient-ils, se retrouvent dans les titres de Magdalith je trouve.
moi61130 Le 01/12/2012 à 17:19
moi elle m'a plutot fait penser à camille (vous savez ? celle qui se tape dessus pour faire des bruit etranges !)
patauzeu Le 29/07/2014 à 11:43
Magdalith est décédée le 14 septembre 2013.
http://www.stjean.com/magdalith-1932-2013
Fauvelus Le 26/01/2015 à 12:27
De son vrai nom Madeleine Lipszyc,
née le 4 août 1932 ; décédée le 14 septembre 2013.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !