Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Eurovision

Liens
Se procurer
ses disques

Discographie :

On peut entendre sur Bide&Musique…
Hors classement Vignette de Eurovision - Les débuts 1956 Les débuts
Vert Dans la programmation générale Orange Dans les programmes spéciaux Rouge Hors classement Bleu Émissions ou titres (très) spéciaux

Commentaires sur Eurovision

3 commentaires
Curieuzeneuze Le 12/08/2003 à 09:07
tableau complet
Red Le 09/12/2006 à 11:53
Pendant trois ans, entre 1956 et 1958, on eut pu croire que Lys Assia (de son vrai nom Rosa Mina Schärer, née le 3 mars 1926 à Lenzbourg en Suisse) était la seule chanteuse correcte que la communauté helvétique était capable de présenter puisque c'est la seule qu'elle envoyait au Grand Concours de l'Eurovision. Elle y chanta quatre chansons : "Das alte Karussell" (le vieux carousel) et "Refrain" au tout premier concours en 1956 à Lugano en Suisse où elle remporta la victoire avec cette dernière chanson (les mauvaises langues diront qu'elle fut aidée par le fait que les luxembourgeois n'ayant pu envoyer de jury national il fut remplacé par un jury… suisse ! Les votes de cette année étant restés secrets, on ne le saura jamais); "L'enfant que j'étais" en 1957 à Francfort sur le Main en Allemagne où elle finit 8ème sur 10 et finalement "Giorgio" (chanson en allemand) en 1958 à Hilversum aux Pays-Bas où elle finit deuxième derrière André Claveau.
Sa victoire fait d'elle la seule artiste suisse à avoir gagné le Concours (pour rappel, la seule autre fois que la Suisse l'a remporté, ce fut en 1988 avec Céline Dion qui n'avait pas grand chose de suisse, vous me le concéderez…).
Sa carrière commencée avant le Concours lui a entre autres permis de chanter devant la reine Elizabeth II, Evita Peron et le roi Farouk d'Egypte.
Côté vie privée, Lys Assia s'est mariée deux fois. Une première avec Henry Kunz en 1953 jusqu'en 1957 (année de la mort de ce dernier) et la seconde en 1963 où elle épousa Oskar Pedersen un homme d'affaires Danois qui est décédé d'un accident de voiture en 1995 laissant Lys Assia seule pour gérer ses hôtels et ses vignobles.
Côté anecdote, une rose de couleur orange porte le nom de "Lys Assia". Mais soyez patients si vous voulez faire pousser une "Lys Assia" : il vous faudra attendre 10 ans !
Lys Assia est toujours en activité malgré son âge respectable et on la voit régulièrement dans le public des concours Eurovision actuels. Elle fait régulièrement des appels du pied aux sélectionneurs suisses pour leur fair comprendre qu'elle souhaiterait à nouveau représenter son pays plus de 50 ans après sa victoire (ce qui serait bien évidemment un record) mais ceux-ci ont l'air de rester sourds à ses propositions. Cela ne l'empêche pas de continuer de faire des galas si on en croit son site Internet http://www.lys-assia.de/
Red Le 09/12/2006 à 12:25
Corry Brokken (née le 3 décembre 1932 à Breda aux Pays-Bas) était en quelque sorte l'alter ego néerlandaise de Lys Assia puisqu'elle a réprésenté son pays au Concours Eurovision trois fois entre 1956 et 1958 (c'était très varié les concours à l'époque ! ). En 1956 avec "Voorgoed voorbij" (Fini pour de bon) à Lugano en Suisse (étant donné que cette année-là seule la chanson gagnante fut désignée, je ne pourrais pas vous donner le classement de Corry Brokken), "Net als toen" (Comme avant) en 1957 à Francfort sur le Main en Allemagne où elle remporta le Grand Prix et finalement "Heel de wereld" (Le monde entier) en 1958 à Hilversum dans son pays où elle finit 9ème (soit dernière ex aequo l'année après sa victoire). Elle enregistra une version française de son Grand Prix qui devint "Tout comme avant" et une autre de sa chanson de 1958 sous le titre de "Toi mon cœur tu sais".
Elle présenta le Concours de 1976 qui se déroulait à La Hague en raison de la victoire des Pays-Bas (dernière victoire à ce jour d'ailleurs) l'année d'avant avec "Ding-a-Dong" de Teach-In. Elle fit ses adieux à la chanson cette même année avant de suivre des cours de droit et de devenir juge dans les années 1980.
Elle fit un retour à la chanson en 1996 avec l'enregistrement de deux nouveaux albums "Nooit gedacht" (1996) et "Corry Brokken zingt" (1997) avant de se retirer à nouveau. Sa dernière apparition au Concours Eurovision remonte à 1997 où elle donna les points du jury néerlandais.
En l'an 2000, son autobiographie fut éditée "Wat mij betreft. Memoires van Corry Brokken".
En ce qui concerne sa vie privée, elle a été mariée deux fois et n'a pas d'enfants.
Vous pouvez la voir chanter son Grand Prix 42 ans après sa victoire (en 1999) sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=w0vtFXMra_A

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !